Par La Rando

Les investissements d’Abu Dhabi Islamic Bank (ADIB)

Abu Dhabi Islamic BankAbu Dhabi Islamic Bank (ADIB) a publié ses prévisions sur le climat régional et mondial d’investissement. Mohammed Azab, responsable du Private Banking, et Shahzad Ali, chef de conseil pour l’investissement (Private Banking), présentaient ces perspectives auprès de 100 clients à Al Ain, Abou Dhabi et Dubaï. La présentation couvrait l’état actuel de l’économie mondiale et régionale, ainsi que l’impact attendu sur les principales catégories d’actifs (actions, Sukuk, devises, matières premières et immobilier). Lire la suite “Les investissements d’Abu Dhabi Islamic Bank (ADIB)”

Par La Rando

Les banques s’implantent en Afrique

L’Afrique subsaharienne est la région du monde qui compte le plus grand nombre d’utilisateurs de services financiers sur mobile, avec 98 millions de personnes, selon le BCG. Qui évalue le potentiel du seul marché des paiements mobiles dans cette zone géographique à 1,5 milliard de dollars en 2019.

Il y a eu l’Asie, l’Amérique du Sud, l’Europe de l’Est… Aujourd’hui, les entreprises en général, et les banques en particulier, convoitent un nouvel eldorado géographique : l’Afrique subsaharienne, dont l’économie croît de 5% en moyenne par an. Lire la suite “Les banques s’implantent en Afrique”

Par La Rando

Le mensonge de l’inflation (vidéo)

inflationLutter contre l’inflation ne sert pas à protéger les pauvres, mais les riches. En effet, l’inflation entraîne une diminution de la valeur des capitaux, cet argent dort et rapporte des intérêts aux oligarques. S’il y a trop d’inflation, comme les intérêts sont fixes, les capitaux épargnés perdent de leur valeur et les riches sont moins riches. Et comme disait Keynes: « L’inflation, c’est l’euthanasie des rentiers ».

Par La Rando

Confessions d’un banquier (vidéo)

banque escrocAprès une vie au service de banques d’investissement allemandes, Rainer Voss, la cinquantaine, a décidé de parler. Depuis des locaux désaffectés du quartier des affaires de Francfort, il décrit par le menu le monde qu’il a fini par quitter : son ascension dans les années 1980, la libéralisation à outrance, la dérégulation et les “innovations financières” qui ont pu offrir à ceux qui en maîtrisaient les arcanes la sensation d’être les maîtres de l’univers. Les acteurs du secteur, brassant quotidiennement des millions d’euros, se sont peu à peu éloignés du monde réel, tandis que la finance se déconnectait des réalités économiques et sociales.

Par La Rando

Algérie: produit d’assurance de personnes “Sahti” (ma santé)

Un nouveau produit d’assurance de personnes baptisé “Sahti” (ma santé) sera commercialisé dès dimanche à travers sept agences pilotes de la CNEP-banque en attendant sa généralisation, à partir du 3 mars prochain, à l’ensemble des agences de cette banque publique.Lancé en partenariat avec l’assureur Cardif El Djazair, le produit sera proposé à la clientèle sous deux formules : “Sahti individuelle” et “Sahti familiale” qui couvre tous les membres de la famille (adhérent, conjoint et enfants à charge), a appris l’APS auprès de la banque. Lire la suite “Algérie: produit d’assurance de personnes “Sahti” (ma santé)”

Par La Rando

Comment on a fabriqué la misère du monde!

fmi-Banque Mondiale-usaAvant les années 80, le Ghana était considéré comme un pays en voie de développement prometteur. La crise économique que connaît le pays va amener une situation locale désastreuse au niveau des services de base. Le FMI et la Banque Mondiale proposent des prêts au pays, sous la condition dite d’ajustement structurel. Le pays est contraint de s’impliquer dans le libre échange, en orientant la production interne vers l’or et la cacao plutôt que vers les productions vivrières. L’incitation à la “récupération des coûts” va entraîner la privatisation des services publics de base de soins et d’adduction d’eau. L’implantation d’entreprises étrangères est favorisée grâce une politique fiscale avantageuse et une réglementation peu contraignante, notamment vis à vis de l’environnement. La richesse en or de la province du Katanga a attiré l’industrie minière. L’état ghanéen a délocalisé la population locale qui vivait de banane plantin, manioc, huile de palme et arachide. Les paysans on touché une indemnisation ridicule, les manifestants ont été éloignés par la force militaire. L’activité d’extraction a stérilisé les champs alentours : les déblais ont envahi les champs de manioc, la pollution métallique affecte l’air et l’eau. Les rizières sont aujourd’hui en jachère…

La fabrique des pauvres – Documentaire ARTE

11 millions en Allemagne, 9 millions en France : c’est le nombre de personnes, comprenant de nombreux enfants, qui vivent en dessous du seuil de pauvreté dans ces deux pays, pourtant parmi les plus riches d’Europe. Cette misère n’est ni un choix ni une fatalité. Elle est le produit d’un changement de paradigme économique et politique ayant débouché sur un nouveau système. En Allemagne, des mères de famille jonglent entre des allocations chômage dérisoires et des “minijobs” à 400 euros. Dans les cités françaises, l’ascenseur social est en panne. En Espagne, les services sociaux sont asphyxiés par la baisse des crédits et des familles endettées se retrouvent à la rue alors même que les banques ne parviennent plus à vendre les logements vacants qu’elles ont saisis. Autant de témoignages qui illustrent une pauvreté “héritée” dès l’enfance et le sentiment d’impuissance et de honte de ceux qui en sont victimes. Sociologues et politologues mettent en garde : dans des sociétés européennes “en situation d’urgence”, le démantèlement de l’État providence pourrait bien être une bombe à retardement.

Par La Rando

Nouveau règlement de la Banque d’Algérie

Un nouveau règlement relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme a été récemment élaboré par la Banque d’Algérie (BA) en attendant sa parution prochaine dans le journal officiel.Le règlement 12-03 du 28 novembre 2012, publié sur le site web de la Banque d’Algérie, invite les banques, les établissements financiers et les services inanciers d’Algérie Poste à établir un “programme écrit” de prévention, de détection et de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Lire la suite “Nouveau règlement de la Banque d’Algérie”