Interview de l’alpiniste Sophie Denis

Membre de la Team EXPLORE, Sophie Denis est une alpiniste qui a plus de 4 sommets de plus de 8000m  en l’espace de 5 mois seulement, et cette année, elle part  pour enchaîner 6 de plus (rien que ça !). Sophie Denis vise les 14x8000m.
La Rando du cœur a eu le privilège d’interviewer cette alpiniste hors norme!
La Rando: En quelques mots , qui es-tu?
Sophie: Une jeune femme qui a envie de vivre ses rêves, même les plus osés. J’ai une grande confiance en moi et je suis de celles qui disent que “Everything is possible” (tout est possible) tout en gardant une analyse des risques.
La Rando: D’où t’es venue cette passion pour l’alpinisme ?
Sophie: Un peu par hasard, lors d’un voyage en Equateur, en 2006, au cours d’un trek, j’ai eu la chance de faire l’ascension du Cotopaxi culminant à 5 897 mètres d’altitude, situé au sud-est de Quito, la capitale du pays. Le coup de foudre pour l’alpinisme fut immédiat. Je n’ai jamais vu une chose aussi beau, cela m’a vraiment marqué!

La Rando: Pourquoi faire cette course  aux 14x8000m. ?
Sophie: Pourquoi un 8000 et pas un 7000 ? C’est que dans les 8000, c’est un nombre déterminé.Je ne pars pas dans l’idée que je vais conquérir la montagne.Je n’aime pas trop le terme de “course”, quand je vais en montagne, c’est pour réaliser une ascension. L’idée, c’est pas de tout monter tout de suite, je m’acclimate, je prends mon temps.   J’aime garder les grandes lignes des 8000, J’ai toujours aimé le Népal, sa culture et ses traditions, c’est surtout une expédition, un voyage… Une fois ces courses effectuées, je retournerai aux ouvertures de voies, en 2010 , j’ai ouvert 5 nouvelles voies, j’ai monté 5x8000m en 2011. C’est plus une aventure humaine et sportive. La grande difficulté restera mental et physique mais je m’y suis bien préparée en pratiquant d’autres sports, Quand au stress, dans mon métier (Finances), j’ai appris à le gérer.

La Rando: Quelles sont tes impressions, une fois en haut de chaque sommet ?
Sophie: C’est une bulle de bonheur! Ce n’est pas le sommet en soi forcement.  Je me sens bien, on est tout joyeux une fois en haut. J’ai la sensation d’être en paix avec moi-même, en paix avec la nature. On se sent tout petit, en symbiose avec la montagne. On voit la courbe de la terre,  que du bonheur!
La Rando: A tous les membres de La Rando qui nous lisent et qui t’encouragent, quels conseils leur donnerais-tu pour réaliser leur rêve ?
Sophie: Tout d’abord, je tenais à saluer tous les membres de La Rando.
Qu’ils restent humbles, qu’ils respectent leur discipline, leur sport, ou autres activités. Et surtout soyez courageux et confiants même quand ça va mal.
On m’a dit que dans la vie  “on sait ce qu’on perd mais on ne sait pas ce qu’on trouve”. Dans tous les cas ,on apprend quelque chose, car on apprend toujours, même dans l’échec. Tu grandis. Il ne faut jamais avoir peur du changement, toujours rester positif. J’ai connu cela lorsque j’ai quitté mon métier dans la finance et je ne regrette rien.
Donc foncez dans la vie !

Pour suivre les aventures de Sophie Denis sur son blog: http://followtheclimb.blogspot.com/

Quelques photos de Sophie Denis en expédition.