Comment randonner en ville

Découvrir la richesse du patrimoine architectural de nos villes et villages c’est possible! Les Randocitadines permettent aux randonneurs de profiter de leur sport non loin de chez eux. Elles sont généralement moins soutenues mais tout aussi bénéfiques pour la santé que les randonnées dites « classiques », elles permettent aux randonneurs de découvrir ou redécouvrir les villes d’une autre manière. La randonnée citadine n’exige pas nécessairement les compétences (savoir lire un carte et s’orienter…) et les équipements spécifiques (chaussures, sac à dos, bâtons…) indispensables à la réussite d’une randonnée en milieu rural ou en montagne. Cependant il convient de respecter certains préceptes, les uns liés au bien-être du marcheur, les autres, à sa sécurité.

Même pour une randonnée citadine on ne s’habille pas n’importe comment, voici l’équipement à avoir:
– le topo-guide de la balade choisie.
– un plan détaillé de la ville avec métro/bus (Michelin au 10/000).
– de bonnes chaussures basses, de marche ou de sport qui sont à privilégier par rapport à des chaussures de ville (contrairement à son nom 🙂 )
– un petit sac à dos contenant une provision d’eau, quelques vivres de courses (biscuits, pâtes de fruit, fruits…), un ou deux pansements anti-ampoules et un vêtement chaud.

La sécurité du randonneur:
Le randonneur citadin, seul ou en groupe est avant tout un piéton et doit donc respecter les règles de déplacement en ville pour un piéton :
– respect des feux tricolores.
– respect des passages protégés.
– circulation sur les trottoirs.
– animaux en laisse…

En groupe important, il convient de mettre en place une organisation d’encadrement, avec tête de groupe, serre-file et accompagnants intermédiaires. L’avantage de ces randonnées citadines, c’est qu’elle est accessible aux poussettes et aux personnes à mobilité réduite contrairement aux randonnées qui se pratiquent en montagne…

Noter cet article