Trek en Bolivie

La Bolivie est composée de deux régions géographiques bien distinctes. L’ouest est traversé par deux cordillères d’orientations nord-sud qui bordent un vaste plateau, l’Altiplano, c’est dans cette région que vit la majeure partie des Boliviens. La Cordillère occidentale, aride, abrite quelques sommets majestueux comme le Nevado Sajama qui avec ses 6 542 mètres est le point culminant de la Bolivie. Le haut plateau est bordé au nord-est par la Cordillère royale où l’on peut admirer entre autres le Nevado Illimani et l’Illampu et où s’abrite la ville de La Paz. Les massifs de la Cordillère orientale abritent des vallées humides et possèdent des contreforts recouverts de forêts.

À l’est s’étendent de vastes plaines alluviales qui bénéficient d’un climat tropical. Le nord de ces terres basses appartient au bassin amazonien et est en grande partie recouvert de forêt. Plus au sud, les terres font partie du bassin du Río Paraguay, les terres y sont davantage défrichées.

Parmi les curiosités géographiques du pays, on peut citer le lac Titicaca, situé à cheval entre le Pérou et la Bolivie qui est le plus haut lac navigable du monde. Sa vaste étendue permet un microclimat clément sur ses rives qui furent le berceau de la civilisation Tiwanaku ; le Salar de Uyuni, situé à l’ouest du pays, sur le sud de l’Altiplano dans le département de Potosí, est la plus grande étendue de sel au monde. On peut aussi admirer la cordillère Royale qui abrite de majestueux sommets enneigés, le Parc des volcans, où l’on peut observer le Nevado Sajama et les Bañados de Izozog.

Parmi les grandes villes, on peut citer La Paz, en très haute altitude, très marquée par la culture Aymara, Sucre, surnommée le “Paris des Andes” pour ses richesses architecturales, Santa Cruz de la Sierra, la grande ville de l’orient bolivien, Cochabamba, ville carrefour, surnommée parfois le “Vatican des Andes”.