Par La Rando

Une émiratie pour la direction du Louvre Abu Dhabi

hissa-al-dhaheriLa direction du Louvre Abu Dhabi a été confiée au français Manuel Rabaté et à l’émiratie Hissa Al Dhaheri, aux postes respectifs de directeur et de directrice-adjointe. La gouvernance de cette future antenne du Louvre respecte la parité à la fois entre homme et femme, mais aussi entre la France et les Émirats arabes unis.  Lire la suite “Une émiratie pour la direction du Louvre Abu Dhabi”

Par La Rando

Le Louvre Abu Dhabi, bientôt achevé !

abu dhabi musse louvreLe Louvre Abu Dhabi est actuellement complet à plus de 95 pour cent, affirme L’Autorité de Tourisme et de la Culture TCA). Le musée devrait ouvrir ses portes en décembre 2016 selon Ali Majed Al Mansouri, président de TDIC.
Le Louvre Abu Dhabi sera le premier des trois musées fixés pour l’ouverture sur l’île de Saadiyat d’Abu Dhabi, et sera suivie par l’ouverture du Musée national Zayed et le Guggenheim Abu Dhabi d’après Gulf News.

Le Louvre Abu Dabi est un musée dont le chantier a débuté en 2010 à Abou Dabi, la capitale des Émirats arabes unis, et a s’est fini en fin septembre 2015. Il sera alors une composante d’un gigantesque district culturel en cours de constitution sur l’île de Saadiyat où il côtoiera trois autres musées et un centre de spectacles. D’un coût de 83 millions d’euros, le bâtiment qui l’accueillera a été conçu par l’architecte français Jean Nouvel.

Par La Rando

Le Louvre Abu Dhabi

Symbole de l’exportation des musées français à l’étranger, le nouveau Louvre ouvrira aux Emirats Arabes Unis avant la fin de l’année. Même si les travaux ont pris du retard, le Louvre Abu Dhabi, projet monumental dont l’édifice a été conçu par l’architecte Jean Nouvel, devrait ouvrir avant la fin de l’année, sur une lisière…

Lire la suite sur LeParisien…

Par La Rando

Le Louvre Abu Dhabi sera un musée universel

Louvre-Abu-Dhabi-dubaiLe Louvre Abou Dhabi sera un modèle distinctif d’un musée universel, traduisant l’esprit d’ouverture et de dialogue entre les cultures. Conçu par l’architecte lauréat du prix Pritzker Jean Nouvel, le Louvre Abou Dhabi affichera des œuvres d’importance historique, culturelle et sociologique de l’époque ancienne à l’art contemporain. Des thèmes universels et des influences communes seront mis en évidence pour illustrer les similitudes et les échanges résultant de l’expérience humaine commune qui transcende la géographie, la nationalité et l’histoire.
Prévu d’ouvrir plus tard cette année, le Louvre Abou Dhabi créera une présence en ligne afin d’attirer des visiteurs du monde entier et se connecter avec la communauté muséale mondiale.
Hissa Al Dhaheri, Directeur des Programmes chez Abu Dhabi Tourism and Culture Authority, déclare “Le Louvre Abou Dhabi a commencé sa présence en ligne avant l’ouverture anticipant le grand jour et afin d’accroître les interactions avec le public cible, composé de jeunes générations, des résidents des Emirats Arabes Unis et ceux de l’étranger. Cette ambition a porté ses fruits, avec plus de 15 000 adeptes quotidiennement sur #LouvreAbuDhabi.’’
LouvreAbuDhabi va maintenant rejoindre sur Twitter #MuseumWeek, une célébration en ligne des musées et des galeries du monde entier. L’événement se déroule du 23 au 29 mars exclusivement sur Twitter. Plus de 2 000 musées ont déjà signé pour la célébration d’une semaine avec la participation de plus de 44 pays du monde entier selon le quotidien Khaleej Times.

Par La Rando

Travaux pour le Louvre d’Abu Dhabi

Alors que le montage de la charpente en acier a été achevé en octobre dernier, les équipes d’Arabtec, la joint-venture en charge des travaux, procèdent actuellement au « tissage » des entrelacs en béton du dôme du Louvre d’Abu Dhabi.

Né d’un accord intergouvernemental entre les Emirats Arabes Unis et la France en 2007, le Louvre d’Abu Dhabi est le premier musée universel du monde arabe. Construit au coeur d’une Lire la suite “Travaux pour le Louvre d’Abu Dhabi”

Par La Rando

La France prête des oeuvres d’art au Louvre d’Abu Dhabi

musee louvre abu dhabiLes responsables du futur Louvre Abu Dhabi ont publié, ce dimanche matin, une partie de la liste des 300 œuvres d’art, qui vont être prêtées par les musées français, à l’occasion de son ouverture en 2015, à Abu Dhabi, capitale des Emirats Arabes Unis.

Ce projet ambitieux a été lancé à l’issue d’un accord gouvernemental entre Abu Dhabi et la France, en 2007.

Ce Louvre oriental, de 64 000 m², construit par l’architecte Jean Nouvel, exposera sa collection propre, qui compte déjà 600 œuvres d’une importance culturelle, historique et sociologique majeure, allant de la préhistoire à nos jours.

Le nombre d’œuvres prêtées par les institutions françaises ira en diminuant sur une période de dix ans, à mesure que le Louvre Abu Dhabi continuera d’enrichir sa propre collection. Les œuvres prêtées par les musées français seront exposées pendant des durées variables, allant de trois mois à deux ans, selon le propos scientifique et les impératifs de conservation et de préservation des œuvres. Le Louvre Abu Dhabi suivra les exigences et standards internationaux les plus élevés pour le transport, la présentation et la conservation des œuvres.

L’annonce des prêts des collections françaises vient à la suite du succès rencontré par deux expositions importantes : Birth of a Museum, en 2013 à Abu Dhabi, et Naissance d’un musée (2 mai au 28 juillet 2014) à Paris au musée du Louvre, qui présentaient les pièces majeures de la collection permanente du Louvre Abu Dhabi.

Louvre-Abu-Dhabi-dubai

Parmi les œuvres exposées figuraient notamment une princesse de Bactriane, l’un des plus beaux exemples de statuettes votives datant de la fin du IIIe millénaire avant J.-C., un bracelet en or aux têtes de lion provenant du Moyen-Orient, un tableau d’Osman Hamdy Bey (1878), intitulée A Young Emir Studying (Jeune Emirétudiant) ; une toile de Paul Gauguin, Les Enfants luttant (1888).

Parmi les œuvres modernes et contemporaines présentées, se trouvaient la Composition en bleu, rouge, jaune et noir de Piet Mondrian, qui faisait partie de la collection Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, un mobile de Calder où se lit l’influence de Mondrian, et la série de neuf toiles, Sans titre, du peintre américain, Cy Twombly.

Une quinzaine d’œuvres majeures
Parmi les prêts des musées français, une quinzaine d’œuvres majeures : une des cuirasses de Marmesse (IXe- VIIIe siècle avant J-C) prêtée par le musée d’archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye (Saint-Germain-en-Laye), La Dame bleue, une figurine chinoise du VIIIe siècle prêtée par le musée des arts asiatiques Guimet (Paris), un coffret du XIIIe siècle incrusté de pierres précieuses et enserrant des cristaux de roche fatimides du musée national du Moyen Âge de Cluny (Saône-et-Loire), une rare salière en ivoire en provenance du royaume du Bénin, du musée du quai Branly (Paris).

Le Louvre a lui prêté La Belle Ferronnière (vers 1495) de Léonard de Vinci, l’Apollon du Belvédère, le château de Fontainebleau (Seine-et-Marne) une sculpture du Primatice, la Cité de la céramique de Sèvres (Hauts-de-Seine) un plat florentin à décor de fleurs bleues (vers1575-1600), le musée des Arts décoratifs (Paris) une aiguière chinoise de forme persane (XVIe siècle), la Bibliothèque nationale de France un Globe de Coronelli, le Château de Versailles Bonaparte franchissant les Alpes (1803) de Jacques-Louis David, le musée d’Orsay (Paris) Le Fifre (1866) d’Edouard Manet, le musée Rodin (Paris) une sculpture d’Auguste Rodin, Bacchus à la cuve, et le Centre Pompidou (Paris) la Nature morte au magnolia (1941) d’Henri Matisse.

Source: LeParisien.fr

Par La Rando

Exposition du Louvre d’Abu Dhabi

musee-qatarL’exposition de 130 pièces révélées dimanche dernier montre les ambitions d’universalité du futur musée. L’expertise française appliquée au projet est triple : muséale, universitaire, architecturale. Malgré les controverses, retards, et tensions enregistrés autour du projet du Louvre Abu Dhabi, l’inauguration dimanche dernier de l’exposition « Naissance d’un musée » démontre sans conteste le savoir-faire français et la volonté d’ouverture de l’émirat. Présenté sur l’île culturelle de Saadiyat, à deux pas du futur établissement dont le gros œuvre commence à peine –pour une ouverture espérée fin 2015 mais plus probablement en 2016–, l’accrochage donne un avant-goût convaincant de ce que sera le Louvre des sables. Lire la suite sur LesEchos.fr