Par La Rando

Comment sauver l’environnement en économisant l’énergie ?

Dans un monde où tout va très vite, nos dépenses énergétiques augmentent avec les progrès croissants de la technologie et de la science. Malheureusement, ces derniers accélèrent le réchauffement climatique qui est non seulement nocif pour les êtres humains mais aussi pour la faune et la flore. Vous l’aurez compris, la conservation de l’énergie est très importante et également bénéfique à bien des égards. Lire la suite “Comment sauver l’environnement en économisant l’énergie ?”

Par La Rando

Construction d’une usine de traitement de gaz au Koweït

Le Koweït vient d’annoncer avoir passé commande d’une nouvelle usine de traitement de gaz afin de porter sa capacité de production à 65 millions de m3 par jour. La nouvelle installation, d’un coût de 900 millions de dollars, aura une capacité quotidienne de traitement de 22,5 millions de m3 de gaz de pétrole liquéfié (GPL) et de 106.000 barils de condensat, a indiqué le directeur général adjoint de la Kuwait National Petroleum Co. (KNPC), Mutlaq al-Azemi. L’usine, dont la construction a été confiée à la firme sud-coréenne Daelim, sera l’une des plus grandes de son genre dans la région. Elle doit aussi Lire la suite “Construction d’une usine de traitement de gaz au Koweït”

Par La Rando

L’Arabie saoudite mise gros sur le gaz de schiste

ksa schisteLa compagnie nationale saoudienne va investir 7 milliards de dollars dans ce domaine.

Saudi Aramco, la compagnie nationale saoudienne, investit massivement dans le gaz non conventionnel. «  L’Arabie saoudite sera la prochaine frontière du schiste, notamment dans le gaz », a déclaré mardi son PDG, Khaled Al Faleh, lors d’une conférence à Riyad. Le patron de la première compagnie pétrolière mondiale a annoncé son intention d’investir 7 milliards de dollars supplémentaires dans ce domaine, qui viendront s’ajouter aux 3 milliards de dollars déjà dépensés.

«  C’est la première fois que Saudi Aramco dévoile les montants consacrés à ses ressources non conventionnelles, mais le pays avait déjà évoqué par le passé son intention de les exploiter », rappelle Francis Perrin, président de la société d’études Stratégies et Politiques Energétiques. Le royaume s’est engagé dans une stratégie de diversification de son électricité, aujourd’hui largement produite en brûlant du pétrole. Le développement des réserves de gaz s’inscrit dans cette stratégie, aux côtés de projets dans le solaire ou le nucléaire, dans le but de préserver ses ressources pétrolières pour l’exportation. Or le pays pourrait receler des réserves de gaz de schiste considérables : le ministre du Pétrole, Ali Al Naimi, les a estimées en 2013 à 17.000 milliards de mètres cubes, deux fois les réserves prouvées actuelles de gaz du pays.

Un haut niveau d’expertise

Saudi Aramco a démarré des campagnes d’exploration dès 2011, avec des forages dans le nord du pays. Il y a environ un an, Khaled Al Faleh a annoncé que les découvertes réalisées dans cette région lui permettront d’alimenter une centrale électrique de 1.000 mégawatts (l’équivalent d’un réacteur nucléaire) à venir au sein d’un futur complexe de phosphates. La compagnie saoudienne devrait aussi réaliser cette année deux forages avec le russe Lukoil dans le désert Rub al-Khali, où elles ont découvert un réservoir de « tight gas », un autre gaz non conventionnel nécessitant la même technologie d’extraction que le gaz de schiste. «  Le Royaume veut faire passer sa production de 300 à 450 millions de mètres cubes par jour d’ici à 2018 », indique Francis Perrin.

Une ouverture pour les compagnies occidentales, qui cherchent toutes à conclure des partenariats avec la compagnie saoudienne dans l’exploration-production ? «  Saudi Aramco a évoqué la possibilité d’associations, sans suite pour l’instant, note Francis Perrin. Elle n’en a pas absolument besoin, car elle possède elle-même un haut niveau d’expertise et travaille avec des sociétés de services qui maîtrisent les technologies. Mais elle pourrait souhaiter partager les risques et les investissements. » Reste à résoudre le sujet des faibles ressources en eau du royaume, alors qu’il s’agit d’un élément essentiel à l’exploitation des hydrocarbures de schiste.

Source : Les Echos

http://www.lesechos.fr/journal20150128/lec2_entreprise_et_marches/0204112824044-larabie-saoudite-mise-gros-sur-le-gaz-de-schiste-1087615.php

Par La Rando

Exposition à Alger sur le gaz et l'electricité

Les réalisations de l’Algérie dans le domaine de l’électricité et du gaz depuis l’indépendance, ont été au centre d’une exposition qui s’est ouverte samedi au Palais des expositions (Pins maritimes) à Alger, organisée par le groupe Sonelgaz et ses filiales.Organisée dans le cadre des festivités célébrant le cinquantenaire de l’indépendance nationale, la manifestation a été inaugurée par le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, qui était accompagné notamment de Mustapha Benbada et Mohamed Cherif Abbes, respectivement ministre du Commerce et des Moudjahidine. Lire la suite “Exposition à Alger sur le gaz et l'electricité”

Par La Rando

Le Gaz en Algérie 2013

Le PDG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine, a affirmé mardi à Alger que son groupe avait honoré tous ses engagements envers ses clients internationaux en matière de fourniture de gaz.Malgré l’arrêt du complexe gazier de Tiguentourine, “l’Algérie a respecté tous les contrats qu’elle avait conclu avec ses clients. (…) Nous n’avons même pas recouru à la clause de force majeure” qui autorise Sonatrach à ajuster ses approvisionnements, a déclaré M. Zerguine à la radio nationale. Lire la suite “Le Gaz en Algérie 2013”

Par La Rando

Exportations de gaz de l'Algérie en 2013

L’Algérie n’a pas réduit ses exportations de gaz suite à l’attaque menée par un groupe terroriste armé contre le site gazier de Tiguentourine (In Aménas à Illizi), a affirmé samedi à Alger le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi.”Nos partenaires n’ont pas souffert de la situation. Nous n’avons pas réduit nos exportations de gaz, nous avons simplement compensé ce manque de production par la production d’autres gisements”, a-t-il déclaré à l’APS à l’issue de sa visite aux blessés parmi les otages évacués vers la clinique “El Azhar” d’Alger. Lire la suite “Exportations de gaz de l'Algérie en 2013”

Par La Rando

Gaz de schiste en Algérie

Abdelmalek Sellal a annoncé que l’exploitation des gaz de schiste n’aura pas lieu avant 2040. Faut-il le croire ? Non, analyse B. Mahdi, dans cette contribution.L’exploitation des gaz non conventionnels ne relève pas du caprice quand tous les indices montrent qu’un grave problème de disponibilité risque de survenir beaucoup plus tôt que prévu… Dans une dizaine d’années quand Sonatrach cessera d’être exportatrice de pétrole et de gaz… L’exploitation des gaz de schistes n’est cependant pas la solution miracle, le vrai problème étant l’absence d’une politique énergétique pour brider une consommation qui explose. Lire la suite “Gaz de schiste en Algérie”