Le Gaz en Algérie 2013

Le PDG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine, a affirmé mardi à Alger que son groupe avait honoré tous ses engagements envers ses clients internationaux en matière de fourniture de gaz.Malgré l’arrêt du complexe gazier de Tiguentourine, “l’Algérie a respecté tous les contrats qu’elle avait conclu avec ses clients. (…) Nous n’avons même pas recouru à la clause de force majeure” qui autorise Sonatrach à ajuster ses approvisionnements, a déclaré M. Zerguine à la radio nationale.
Le groupe pétrolier algérien dispose de stocks et de capacités de production de gaz suffisants pour parer à la production du complexe de Tiguentourine, dont les travaux de réparation n’ont pas encore été entamés, selon le dirigeant de Sonatrach.
Actuellement, il a été procédé à la réparation des petits dégâts, alors que les parties les plus stratégiques de l’usine sont soumises à des contrôles rigoureux, effectués avec des technologies de pointe, enchaîne le PDG.
M. Zerguine n’a pas avancé de date pour le redémarrage du complexe qui assure à lui seul environ 15% des exportations algériennes de gaz. Sa capacité de production est de neuf milliards de M3/an, tirée des gisements de Tiguentourine, Hassi Farida, Hassi Ouan Abecheu et Ouan Taredert.
Lire la suite…