Par La Rando

Comment faire un Timelapse en randonnée

Quoi de mieux que de réaliser un timelapse lors de votre randonnée ou sortie outdoor ? C’est à la mode et on comprend pourquoi ! L’accéléré est un effet spécial, réalisé lors de la prise de vues avec une caméra argentique, ou en postproduction avec une machine à tirer, et spécifique au cinéma, qui consiste à filmer un sujet en mouvement en diminuant la cadence de prise de vues pour que le mouvement du sujet soit accéléré à la projection. Lire la suite “Comment faire un Timelapse en randonnée”

Par La Rando

Un drone provoque l'arrêt de l'aéroport de Dubaï

L’aéroport international de Dubaï, l’un des plus actifs du monde, a été momentanément fermé ce matin en raison du survol d’un drone, le deuxième incident de ce genre en moins de quatre mois.
L’espace aérien autour de l’aéroport a été fermé de 08H08 locales à 08H35 (04H08 à 04H35 GMT), a annoncé Dubai Airports qui gère les installations. La fermeture a été provoquée par “une activité non autorisée de drone”, a précisé Dubai Airports sur son compte Twitter. Lire la suite “Un drone provoque l'arrêt de l'aéroport de Dubaï”
Par La Rando

Intrusion d’un drone à l’aéroport de Dubai

L’aéroport international de Dubaï (DXB) des Emirats arabes unis a été contraint de fermer pendant 69 minutes samedi en raison de l’intrusion d’un drone non identifié, a rapporté le quotidien Gulf News.

Tous les vols de 11h36 à 12h45 heure locale (de 07h36 GMT à 0845 GMT) ont été perturbés et des dizaines ont été retardés, selon le journal. Lire la suite “Intrusion d’un drone à l’aéroport de Dubai”

Par La Rando

Des drones pour surveiller les actes illégaux à Dubaï

Dubaï (Emirats arabes unis) a acquis la réputation de centre de richesse ainsi que de ville où les actes illégaux même relativement mineurs peuvent avoir des conséquences importantes. Maintenant, les efforts de la ville en matière d’application de la loi seront soutenus par des technologies de pointe, des drones. Dans la droite ligne de son développement vers l’excellence et avec la volonté du gouvernement d’accroitre les services intelligents, le Département de la gestion des déchets de la municipalité de Dubaï prévoit de déployer une flotte entière de drones pour surveiller ceux qui jettent des ordures dans la ville, peut-on lire sur le compte Instagram de la municipalité de Dubaï.

Actuellement, un seul drone est opérationnel, mais deux drones supplémentaires seront ajoutés plus tard dans l’année. Les drones vont surveiller les décharges, les plages et d’autres sites de la ville.

Le nouveau rôle des drones en matière d’application de la loi à Dubaï est important parce que les lois concernant les détritus de la ville arabe sont assez strictes. Par exemple, les délinquants qui jettent leurs mégots de cigarettes dans la rue peuvent se voir infliger une amende s’élevant à des centaines de dollars.

“Le facteur bénéfique principal est la quantité de temps que ces drones peuvent faire économiser. Au lieu d’inspecteurs municipaux circulant dans la ville, les drones seront en mesure de voler directement à plusieurs endroits différents en peu de temps, et de nous fournir des données et des photographies en haute résolution”, a déclaré Abdul Majeed Al Saifaie, directeur du Département de la gestion des déchets, cité par Gulf News.

Toutefois, la nouvelle initiative de Dubaï ne signifie pas que la ville deviendra un terrain de jeu pour les amateurs de drones. Les règles d’utilisation des drones individuels à Dubaï interdisent l’utilisation de drones pendant la nuit, à proximité des bâtiments, des personnes ou près des aéroports.

Source: sputniknews

Par La Rando

Drones en Arabie Saoudite

John Brennan, le “monsieur drone” du gouvernement Obama, pourrait prendre la tête de la CIA, alors même que les frappes de drones sont très critiquées. Ces opérations menées notamment à partir du royaume wahhabite exposent les Américains à des représailles terroristes, estime The Atlantic. Le Washington Post a fini par révéler, le 5 février, que les Etats-Unis possèdent une base secrète de drones en Arabie Saoudite. Le quotidien connaissait l’existence de cette base depuis plus d’un an mais a préféré garder le secret (partagé par d’autres médias) à la demande du gouvernement Obama. Lire la suite…