Le sac du randonneur parfait

« Quelle que soit la taille du sentier, ne partez pas sans sac à dos », avertissent les responsables de la Fédération française de randonnée (FFRandonnée). Ensuite, adaptez son contenu au type et à la durée du circuit choisi. Et ce n’est pas toujours une mince affaire….

Quel sac choisir ? Au moment de l’achat, n’oubliez pas une règle de base… même si elle vous paraît relever d’une Lapalissade : plus le sac que vous choisirez sera de grande taille, plus vous le remplirez. Donc, plus il sera lourd ! Vous êtes un adepte des sorties de plusieurs jours ? Pour les itinéraires supérieurs à 4 jours, les spécialistes vous dirigeront vers des produits de plus de 55 litres, dotés de poches pliables. Sinon, interrogez un vendeur spécialisé. Et surtout, là encore une simple question de bon sens, essayez les sacs. Vous devez vous sentir à l’aise.

Quelques astuces de chargement. Lorsque vous le chargez, n’oubliez pas que les affaires les plus lourdes doivent être disposées au milieu du sac, le plus près possible du dos. « Les muscles de la colonne pourront ainsi travailler dans de bonnes conditions. », souligne la FFrandonnée. Et servez-vous des bretelles réglables pour ajuster le sac. Les sangles et ceintures permettent à la fois de mieux répartir la charge, et de soulager un peu les épaules en évitant le balourd du sac ! Le cas échéant, n’hésitez pas à faire plusieurs essais.

Les indispensables quelle que soit la durée de votre rando :
- Des vêtements de rechange : Chaussettes, pull, coupe-vent…Prévoyez de quoi vous changer en cas de changement brutal de température ou de météo, ce qui est fréquent en montagne. En effet la température de l’air baisse de 1°C à chaque fois que vous franchissez un dénivelé de 100 mètres. Pluie, vent voire neige, vous devez pouvoir parer toutes les situations ;
- Une trousse de pharmacie : Vous suivez un traitement ? Emportez bien sûr les médicaments que vous devez prendre. N’oubliez pas éventuellement, de prendre une réserve si vous partez plusieurs jours. Dans la trousse de secours, vous glisserez l’ensemble des petits matériels type pansements, bandes, compresse, un antiseptique et une crème analgésique. Et n’oubliez pas bien sûr, la crème solaire pour le visage et le corps. Sans oublier casquette et lunettes !
- A boire et à manger. De l’eau pour toute la famille cela va de soi, et des sucres rapides sous forme par exemple de barres de céréales ou de fruits secs. Economes en place, ils sont très pratiques à emporter.
- Du matériel de progression. Un randonneur digne de ce nom n’oublie pas sa carte ni sa boussole ! Glissez également dans votre sac, un crayon et un petit carnet qui pourront vous être utiles pour noter des repères, par exemple. Et pour des questions de sécurité, pensez évidemment au téléphone portable, voire à un sifflet. Il ne prendra pas de place et en cas de (gros) problème, il pourra vous sauver la vie…

Les plus astucieux des randonneurs vous recommanderont aussi un « sursac » pour protéger vos équipements en cas de pluie. Pensez également à emporter une cordelette pour effectuer quelques réparations d’attaches malmenées. D’ailleurs avant de partir, vérifiez bien toutes les attaches…

Source : Fédération française de Randonnée