Par La Rando

Investissements de la Russie aux Emirats Arabes Unis

La Russie cherche à accroître sa coopération avec les Emirats Arabes Unis, en particulier dans la finance islamique, que le pays cherche à renforcer.
“Nous avons introduit de nouveaux règlements visant à attirer les institutions financières islamiques du Moyen-Orient et de l’Asie, et la demande de financement islamique se développe en Russie,” déclare Igor Egorov dans un entretien avec le quotidien émirien Gulf News. Lire la suite “Investissements de la Russie aux Emirats Arabes Unis”

Par La Rando

Le tourisme Russe aux Emirats Arabes Unis

tourisme russe dubaiYas Island, la destination émergente aux Emirats Arabes Unis, va développer sa base mondiale de clients potentiels en puisant dans le lucratif marché touristique russe lors d’une foire à Moscou.
Le 20e Salon international de Voyage et du Tourisme, connu sous le nom OTDYKH 2014, se tiendra du 16 au 19 septembre à Moscou, représentant le plus grand salon international de l’automne pour les voyages de loisirs en Russie et dans la Communauté des États indépendants (CEI). Plus de 62 000 visiteurs sont attendus à cette exposition de quatre jours.
“Avec plus de 50 millions de voyages à l’étranger chaque année, la Russie et le CEI sont extrêmement d’importants marchés pour l’industrie touristique mondiale,” déclare Karim El Guanaini, vice-président de l’île de Yas Destination Management. “Ce salon sert de plate-forme idéale pour atteindre les nouvelles entreprises et de sensibiliser autour de l’île de Yas, déjà une destination populaire pour les Russes.’’ Près de 16 800 visiteurs sont venus de Russie à Abou Dhabi en 2012, selon l’Office du tourisme et ce chiffre devrait croître de 29,5 pour cent par an pour atteindre 61 100 en 2017.
La Russie est l’un des 20 plus grands marchés des hôtels d’Abu Dhabi, ce qui représente 19 600 clients de l’hôtel en 2012, en hausse de 40 pour cent par rapport à l’année précédente, selon Abu Dhabi Tourism and Culture Authority.
“Afin de maximiser le potentiel de ce marché en pleine croissance, l’île de Yas continuera à développer de nouvelles offres visant à encourager les touristes russes à faire de l’île de Yas une partie de leurs vacances aux Emirats Arabes Unis,” déclare El Guanaini. ”

Source: Agence de Presse des Emirats, WAM

Par La Rando

Pétrole: Partenariat entre la Russie et les Emirats arabes unis

emirats-petrole-dubaiLa compagnie pétrolière publique russe Rosneft a l’intention de développer un partenariat avec les Emirats arabes unis. Le président de la corporation Igor Setchine a rencontré le ministre de l’Energie de ce pays Suhail Mohammed Farage Al Mazour.

Les parties ont discuté la promotion du projet conjoint dans l’émirat de Chardja, ainsi que la participation d’Abou Dhabi en tant que partenaire dans l’extraction et le raffinage du pétrole sur le territoire russe.

Rosneft et les Emirats arabes unis sont à la recherche d’un terrain d’entente. En dépit du faible nombre de propositions concrètes pour le moment, les experts voient un grand potentiel de partenariat. Parmi les domaines possibles, on peut citer le développement de la production pétrolière et les investissements arabes dans la mise en valeur des champs de pétrole russes, dit le stratège financier de la a société BCS Maxime Cheïne.

« Il est difficile pour le moment de nommer les projets dans lesquels l’expérience des entreprises des EAU pourrait être utile. Probablement, il est question du financement de projets de production et de raffinage du pétrole par les Émirats arabes unis et grâce à un fonds spécial. Peut-être que dans l’avenir, cela aura une influence positive également sur l’expansion de Rosneft à l’étranger, y compris sur l’axe proche-oriental. »

Le directeur général du Fonds de sécurité énergétique Konstantin Simonov est certain que pour le moment, le partenariat entre Rosneft et les Emirats arabes unis sera centré sur des projets en Russie.

« Le partenariat entre Rosneft et les pays arabes ne fait que commencer, donc tout est encore au niveau des négociations. Il me semble que les projets conjoints seront mis en place sur ​ ​le territoire russe. Rosneft cherche activement à développer le plateau continental arctique, elle travaille en Sibérie orientale. Dans tous ces projets, on peut attirer l’argent arabe. Les EAU s’intéressent également aux projets d’extraction, y compris sur son territoire, ainsi qu’au développement des projets de raffinage. »

En ce moment, Rosneft n’a qu’un seul projet pétrolier et gazier dans les Émirats arabes unis, il en était question lors des récentes négociations. C’est la prospection géologique dans l’émirat de Chardja réalisée par Rosneft conjointement avec Crescent Petroleum. Le projet de mise en valeur du champ gazier à Chardja, dans lequel la société russe a reçu

49 %, a commencé en 2010. Rosneft a prévu d’investir dans le projet proche-oriental 630 millions de dollars. Celui-ci supposait que le gaz produit serait traité et livré aux consommateurs finaux dans les marchés en croissance rapide de Chardja et des émirats du Nord, et qu’il serait aussi exporté. Cependant, en 2011, le travail sur le projet a été suspendu pour des raisons techniques. Peut-être qu’un partenariat plus étroit donnera à ce projet « un second souffle ». T

Source: La Voix de la Russie

Par La Rando

Investissement des Emirats arabes unis en Russie

russie-Emirats arabes unisLe président russe Vladimir Poutine a accueilli hier à sa résidence de Novo-Ogarevo une délégation d’Abu Dhabi, qui a conclu la veille avec le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) un contrat record de 5 milliards de dollars d’investissements dans l’infrastructure du pays. Cette implication des EAU et d’autres pays du Golfe via le RFPI est certainement appelée à stabiliser la position extérieure de la Russie sur les principales questions régionales au Moyen-Orient, notamment le dossier syrien, écrit vendredi le quotidien Kommersant.

La délégation des Emirats arabes unis (EAU) était présidée par Mohamed Ben Zad al-Nahayan – prince héritier d’Abu Dhabi et adjoint du commandant des forces armées des Emirats. Par ailleurs, pendant la phase ouverte de l’entretien qui s’est tenu à moins d’une journée des pourparlers à Genève entre les ministres des Affaires étrangères russe et américain Sergueï Lavrov et John Kerry, les parties ont évoqué des sujets qui n’avaient rien à voir avec les questions de défense. Poutine a ainsi salué la signature, la veille, d’un mémorandum de coopération financière entre le RFPI et le département des Finances d’Abu Dhabi.

Et ce n’est pas qu’une déclaration d’intentions : l’accord sur les investissements d’Abu Dhabi dans l’infrastructure russe sera préparé d’ici trois semaines. Le document reposera sur l’accord signé en juin 2013 entre le RFPI et le fonds souverain des EAU Mudabala pour la création d’un fonds d’investissement commun de 2 milliards de dollars. Au total, le département des Finances d’Abu Dhabi a l’intention d’investir jusqu’à 5 milliards de dollars dans les 5 à 7 prochaines années via le RFPI.

Abu Dhabi s’intéresse avant tout au programme d’investissements dans l’infrastructure du pays. En particulier le périphérique central, le projet de reconstruction de l’autoroute fédérale M11 et des projets dans le domaine des télécommunications et de l’infrastructure énergétique. Lire la suite sur Rianovosti