Par La Rando

Les projets pétroliers du Koweït

petrole koweitLe Koweït a alloué 34,5 milliards dinars (115 milliards de dollars) à ses projets pétroliers pour les cinq prochaines années, a annoncé dimanche une responsable du secteur pétrolier.

“Nous avons alloué 34,5 milliards de dinars à des projets pétroliers pour les cinq prochaines années”, a déclaré Wafa al-Zaabi, chef de la planification à la Kuwait Petroleum Corp, lors d’une conférence sur le pétrole à Koweït.
“Plus de 30 milliards de dinars (100 milliards de dollars) seront investis localement et le reste à l’étranger”, a-t-elle ajouté, précisant que les deux-tiers des investissements, soit 23 milliards de dinars, seront consacrés à l’exploration et à la production.

Le Koweït, pays du Golfe membre de l’Opep, cherche à porter sa capacité de production, actuellement de 3 millions de barils par jour (mbj), à 4 mbj en l’an 2020.
Il envisage notamment de construire quatre centres de collecte et d’augmenter la production du gaz naturel pour la porter à plus de 2 milliards de pieds cubes par jour, contre 150 millions de pieds cubes actuellement, selon Mme Zaabi.

Lire la suite sur lorientlejour…

Par La Rando

Pétrole: baisse des revenus du gouvernement koweïtien

Koweït – Les revenus du gouvernement koweïtien ont chuté de près de 20% durant les 11 premiers mois du dernier exercice fiscal en raison de l’effondrement des cours du brut, selon des statistiques du ministère des Finances publiées jeudi.

Les revenus de l’émirat, membre de l’Opep, se sont établis fin février à 23,2 milliards de dinars (77,3 milliards de dollars), contre 28,9 milliards de dinars un an auparavant, soit une baisse de 19,7%. Lire la suite “Pétrole: baisse des revenus du gouvernement koweïtien”

Par La Rando

Pétrole : discussion entre Koweit et l’Arabie saoudite

koweit petroleUn syndicat koweïtien du secteur pétrolier a déploré dimanche une décision unilatérale de l’Arabie saoudite de cesser d’exploiter un champ pétrolier offshore commun, et demandé une intervention du gouvernement. Fadgouch al-Ajmi, chef du syndicat à la Kuwait Gulf Oil Co. (KGOC) a appelé, dans un communiqué, le gouvernement koweïtien à assurer le redémarrage de la production du gisement Khafji.

Ce dernier est situé dans la zone neutre entre l’Arabie saoudite saoudite et le Koweït, dont les gisements pétroliers sont exploités par les deux pays et la production de quelque 700.000 barils partagée à égalité. Les médias koweïtiens ont indiqué que le chef des opérations de Khafji, Abdallah Helal, représentant de l’Aramco, la compagnie pétrolière nationale saoudienne, a ordonné l’arrêt de la production du gisement qui est de 311.000 barils par jour, en invoquant le besoin de protéger l’environnement.

Citant un mémo interne, ces médias ont affirmé que M. Helal avait estimé que les émissions résultant de ces opérations dépassaient les limites autorisées. Le quotidien koweïtien Al-Raï, citant une source pétrolière non identifiée, a indiqué que les deux pays avaient conclu une entente prévoyant de régler les problèmes liés à l’environnement en 2017 et que le Koweït avait été surpris par la décision saoudienne.

Selon les médias koweïtiens, le décision saoudienne pourrait être liée à des divergences sur l’intention du Koweït d’implanter une importante raffinerie sur le site d’Al-Zour, proche de la zone neutre, et qui sert à exporter une partie de sa production.
Le Koweït et l’Arabie ont des capacités de production suffisantes pour couvrir une baisse de la production qui pourrait résulter de leur différend. Les deux pays ont signé il y a cinquante ans un accord de partage de la production de la zone neutre, où l’Aramco opère côté saoudien et la KGOC pour le Koweït.

Par La Rando

Raffineries en panne au Koweït

koweit petroleLes trois raffineries du Koweït, d’une capacité totale de 930.000 barils de pétrole par jour, ont cessé de fonctionner mercredi à la suite d’une panne de courant, a annoncé un porte-parole de la compagnie pétrolière nationale. “Les trois raffineries ont interrompu leurs opérations, à l’exception des usines de gaz, à la suite d’une panne de courant”, a déclaré Khaled al-Asousi, porte-parole de la Kuwait National Petroleum Co. (KNPC) à laquelle appartiennent les raffineries.

Les trois raffineries sont situées dans le sud de l’émirat, près de la cité pétrolière d’Al-Ahmadi. Le porte-parole a cependant assuré que ni les exportations ni la production de pétrole du pays, important membre de l’OPEP, n’avaient été affectées.
Plus des deux-tiers de la production des trois raffineries d’Al Ahmadi, Chouaiba et Mina Abdallah sont destinés à l’exportation.
“Nous avons commencé à évaluer les dégâts et si tout va bien, la production dans les trois raffineries devrait reprendre dans 24 à 48 heures”, a dit le porte-parole. Lire la suite sur lefigaro.fr…

Par La Rando

Pétrole au Koweït

petrole-omanLe Koweït a découvert un nouveau champ pétrolier contenant des quantités commerciales de brut et de gaz, a annoncé lundi le patron de la Kuwait Oil Co, Hashem Sayed Hashem.

Cette découverte a été faite dans la région de Kabed, dans l’ouest du Koweït, non loin du champ de Manageesh, a ajouté M. Hashem, cité par l’agence officielle Kuna.

Source: LeSoir.be

Par La Rando

Scandale autour du ministre du Pétrole du Koweït

petrole-emirats-arabes-unisKOWEIT – Des parlementaires koweïtiens ont appelé mardi à des poursuites judiciaires contre le ministre démissionnaire du Pétrole qu’ils tiennent responsable du paiement de 2,2 milliards de dollars à une firme américaine.
On ne peut pas garder le silence sur cette affaire, l’ancien ministre (Hani Hussein) doit été déféré devant la justice pour ce vol de tous les temps, a déclaré devant le Parlement le député indépendant Khaled al-Adwah.
Je vais déposer une plainte contre Hussein et tous ceux qui favorisé le paiement, à Dow Chemical pour rupture de contat, a déclaré pour sa part un autre député Yacoub al-Sane.
Le Koweït a réglé au début du mois cette pénalité après un arbitrage de la Chambre internationale de commerce suite à la rupture d’un contrat pour un projet pétrochimique de 17,4 milliards de dollars. Lire la suite sur Romandie.com
Par La Rando

Projet au Koweit: Dow

dow-koweitLe groupe américain de chimie Dow Chemical a annoncé lundi avoir obtenu en justice 318 millions de dollars de compensations supplémentaires pour avoir été obligé de renoncer à un important projet au Koweit en décembre 2008, portant le total à près de 2,5 milliards.
La décision a été rendue par la Cour internationale d’arbitrage de la Chambre internationale de commerce, que Dow avait saisie après l’annulation par le gouvernement koweïtien Lire la suite…