Par La Rando

Que faire en Nouvelle Zélande ?

Envie de visiter la Nouvelle-Zélande ? Vous allez ADORER ! Voici plusieurs activités gratuites à faire en Nouvelle Zélande. La Nouvelle-Zélande est un pays situé au sud-ouest de l’océan Pacifique et composé de 2 îles principales abritant toutes deux des volcans et des glaciers. Le vaste musée national Te Papa Tongarewa se trouve sur l’île du Nord, à Wellington, la capitale.

Le mont Victoria ainsi que le Fiordland et les Southern Lakes de l’île du Sud ont servi de décor aux célèbres films de la saga “Le Seigneur des anneaux” de Peter Jackson. Lire la suite “Que faire en Nouvelle Zélande ?”

Par Randonnée

Les énergies renouvelables en Nouvelle-Zélande

nouvelle zelande randonneeLa Nouvelle-Zélande, archipel du Pacifique est douze à treize fois moins peuplé que la France. La pureté de son air et ses paysages font la fierté du pays. Les énergies hydrauliques, éoliennes, solaires ou géothermiques y sont privilégiées. 60% de l’électricité du pays est produite par une trentaine de centrales hydrauliques.

Par Randonnée

Randonnée Mont Cook (Nouvelle Zélande)

mont cook nouvelle zelande randoRandonnée de 3h pour rejoindre le Lac qui fait face au glacier du Mont Cook! Un paysage surprenant avec les nombreux petits icebergs qui se sont décrochés du glacier. L’Aoraki/mont Cook est le point culminant de la Nouvelle-Zélande. Il fait partie des Alpes du Sud et culmine à 3 724 mètres d’altitude, au-dessus du glacier Tasman. Il se situe dans le parc national Aoraki/Mount Cook. Son nom combine depuis 1998 celui de la légende māori et celui rendant hommage à James Cook. Le sommet est gravi pour la première fois en 1894 par Tom Fyfe, George Graham et Jack Clarke. Découvrez cette petite randonnée en Nouvelle Zélande.

Par La Rando

Relations économiques entre les Emirats et la Nouvelle-Zélande

Nouvelle-ZélandeLe Ministre de l’Economie des Emirats, Sultan Saeed Al Mansouri, et le Ministre du Commerce de la Nouvelle-Zélande, Tim Groser, ont coprésidé la 4e réunion de la commission économique conjointe.
Dans son allocution d’ouverture, le Ministre émirien soulignait la nécessité d’élaborer des mécanismes de coopération, en particulier dans la technologie, l’innovation, l’économie de la connaissance, les PME, les énergies renouvelables, la pétrochimie, la santé, l’alimentation et le tourisme.
Il a aussi insisté sur la nécessité d’assurer un équilibre entre les exportations et les importations, avant de rappeler que « Les Emirats progressent avec confiance vers l’édification d’une économie basée sur la connaissance, l’innovation et le capital humain. »
Il a également énuméré les réalisations des Emirats Arabes Unis dans une série d’indices internationaux comme le Rapport mondial sur la compétitivité, les investissements étrangers et le transfert de technologie.
En 2012, les échanges commerciaux entre les deux pays représentaient, hors pétrole, un montant de 563 millions de dollars US. Lire la suite sur WAM