Par La Rando

Le Koweït aide l’Egypte financièrement

Koweït egypteLE CAIRE, 6 novembre (Reuters) - Le Koweït a alloué cette 
semaine un milliard de dollars à l'Egypte, a-t-on appris jeudi 
de source gouvernementale au Caire.  
    "Oui, nous avons reçu lundi un milliard de dollars du 
Koweït", a-t-on déclaré à Reuters.  
    Les pétromomarchies du Golfe se sont largement mobilisées 
pour soutenir une économie égyptienne au bord de la faillite 
après l'éviction en juillet 2013 du président Mohamed Morsi, 
issu des Frères musulmans.  
 
 (Ehab Farouk, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
Source: Boursorama
Par La Rando

Le Koweït augmente le prix du diesel

koweit essenceKoweït – Le Koweït a triplé le prix du diesel et du kérosène, une première dans ce riche pays pétrolier du Golfe qui subventionne lourdement produits de consommation et services publics.  La ministre du Plan, Hind al-Sabeeh, a annoncé mercredi que les prix du diesel et du kérosène, carburants peu consommés au Koweït, ont été portés de 55 fils (19 cents de dollar) à 170 fils (59 cents) par litre.

La décision ne touche pas aux prix de l’eau, de l’électricité et de l’essence, ce dernier restant inchangé à 22 cents le litre.

La ministre, citée par l’agence officielle Kuna, a également indiqué que le gouvernement comptait lever les subventions sur le kérosène pour les compagnies aériennes étrangères effectuant moins de 5.000 vols par an au Koweït.

Ce pays a mis en place l’année dernière un comité pour étudier une réduction des subventions, qui lui coûtent quelque 18 milliards de dollars par an, soit le cinquième de son budget.

En avril, le gouvernement du Koweït avait prévenu que le maintien des subventions pourrait entraîner un déficit du budget 2017-18.

Le ministre du Pétrole Ali al-Omai avait déjà indiqué que la levée des subventions sur le seul diesel ferait gagner à l’Etat 1 milliard de dollars par an.

Pour les prix de l’eau et de l’électricité, lourdement subventionnés, les études en cours n’ont pas été achevées, a précisé mercredi Mme Sabeeh.

Le triplement des prix du diesel et du kérosène intervient au moment où le prix du pétrole, dont le Koweït tire 94% de ses revenus, a reculé de 20% depuis juin.

Source : APS

Par La Rando

L’Emir du Koweït aux Emirats arabes unis

Sabah Ahmad al-Sabah koweitSon Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Vice-président et Premier ministre des Emirats arabes unis et Souverain de Dubaï, et SA Général Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Commandant en Chef adjoint des Forces armées des Emirats Arabes Unis, ont rencontrés Cheikh Sabah Al Ahmad Al Sabah, Emir du Koweït, lors de sa courte visite aux Emirats Arabes Unis.
Cheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Prince héritier de Dubaï, était présent lors de la rencontre.
SA Cheikh Mohammad bin Rashid et SA Général Cheikh Mohammad bin Zayed ont discuté avec Cheikh Sabah des relations fraternelles et des moyens de les renforcer.
Ils ont également examiné la forte relation historique, la coopération et les liens entre les Emirats et le Koweït sous la direction prudente du Président Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan et de Cheikh Sabah. Les deux parties ont également échangé des vues sur un éventail de sujets d’intérêt commun selon la source Agence de Presse des Emirats,WAM.

Par La Rando

Le Koweït aide les pauvres au Sénégal

pauvre koweitL’Ambassadeur de l’Etat du Koweït en République du Sénégal a procédé à la distribution de moutons aux nécessiteux pour leur permettre de célébrer dans la dignité la fête de Tabaski.

D’après un communiqué de presse parvenu avant-hier à notre rédaction, ce projet a été réalisé dans le cadre d’une collaboration entre la Société du Croissant Rouge du Koweït et la représentation diplomatique de ce pays au Sénégal. Ce dernier a présidé la cérémonie de distribution de moutons aux populations les plus démunies de Dakar et sa banlieue, ainsi que d’autres villages du pays.

A cette occasion, Monsieur Abdoulaziz Aloumi, Chargé d’Affaires de l’Ambassade du Koweït à Dakar, a transmis les vœux les meilleurs de Son Altesse Cheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al Sabah Emir de l’Etat du Koweït (qu’Allah le Protège), à son Excellence Monsieur Macky Sall Président de la République du Sénégal et au peuple sénégalais ami, pour l’avènement de l’Aid El Adha, souhaitant ainsi que cette fête apporte chaque année à la Umma Islamique dans son ensemble bonheur et félicité.

Par ailleurs, le Chargé d’Affaires a également fait savoir que l’Etat du Koweït, en tant que Président du Sommet Afro-arabe, a remis un don de cinq millions de dollars ( $ 5 000 000 ) à l’organisation mondiale de la santé (OMS) pour lutter contre l’épidémie à virus Ebola. Un geste de haute portée de Son Altesse pour franchir cette étape difficile et venir à bout de cette maladie. Cela illustre son souci d’alléger la souffrance humaine de part le monde.

Source: sudonline.sn

Par La Rando

Koweït : excédent budgétaire

koweit argentLe Koweït a dégagé son second plus grand excédent budgétaire en quinze ans alors que le Fonds monétaire international (FMI) a mis en garde contre les risques du gonflement des dépenses publiques. Le Koweït a dégagé son second plus grand excédent budgétaire en quinze ans alors que le Fonds monétaire international (FMI) a mis en garde contre les risques du gonflement des dépenses publiques. Ce riche pays pétrolier du Golfe a dégagé un excédent de 12,9 milliards de dinars (45,1 milliards de dollars) pour l’année budgétaire 2013/14 achevée fin mars, selon les statistiques du ministère des Finances publiées hier sur son site internet. Les revenus ont atteint 31,8 milliards de dinars, dont 29,3 provenant des exportations pétrolières et 18,9 milliards de dinars pour les dépenses.
Le précédent record datait de l’exercice 2011/12, avec un excédent de 13,2 milliards de dinars.  Au cours des trois dernières années budgétaires, le Koweït a cumulé des excédents budgétaires de 38,8 milliards de dinars (135,7 milliards de dollars), selon les chiffres du ministère des Finances. Le Koweït a dégagé des excédents sur les 15 dernières années d’un total de 92,5 milliards de dinars (323 milliards de dollars), selon des statistiques.
Ces montants ont contribué à gonfler les avoirs du fonds souverain du pays, estimés à 500 milliards de dollars. La hausse des prix du pétrole, dont le Koweït tire 94% de ses revenus, explique ces excédents. Le FMI a toutefois averti qu’une baisse des prix du pétrole pourrait plonger le Koweït dans le déficit si le pays ne prend pas des mesures pour maîtriser les dépenses publiques. «Une baisse de 20% des prix du pétrole (…) pourrait faire passer le Koweït de la situation de surplus à celle de déficit budgétaire à moyen terme», a souligné le FMI dans un rapport publié cette semaine.
Ce dernier a conseillé au Koweït de commencer à réduire ses dépenses publiques, en diminuant le nombre d’emplois dans les services de l’État et à maîtriser les subventions, qui s’élèvent à 16 milliards de dollars par an.
Le FMI conseille également de soumettre les entreprises à des taxes et de réviser celles sur les services publics. Le gouvernement avait décidé du principe de mettre fin aux subventions sur le diesel et envisage de le faire pour l’électricité. Le Koweït a une population autochtone de 1,25 million de personnes et accueille 2,8 millions d’étrangers.

Source: elmoudjahid.com

Par La Rando

Irak: les militaires canadiens seront basés au Koweït

canada armee koweitKoweït – Les troupes canadiennes seront basées au Koweït dans le cadre de la mission de combat contre le groupe armé État islamique (ÉI) en Irak.

Le ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson, a confirmé jeudi que le Canada avait obtenu une confirmation du gouvernement du Koweït lui permettant d’utiliser ses installations dans le cadre des frappes aériennes qui seront menées en Irak.

Mercredi, le ministre a par ailleurs soutenu que l’équipe de reconnaissance militaire du Canada était déjà sur le terrain, au Moyen-Orient, pour préparer l’arrivée des aéronefs que le Canada a engagés dans ce combat.

Il a précisé que six CF-18 seront déployés à partir de la 4e Escadre Cold Lake en Alberta, un CC-150 Polaris à partir de la 8e Escadre Trenton et deux CP-140 Aurora à partir de la 14e Escadre Greenwood.

Par La Rando

L’émir du Koweït, prix Nobel de la Paix ?

cheikh Sabah koweitEt si le cheikh Sabah était le prochain prix Nobel de la Paix ? Méconnu en Europe, il vient pourtant de faire l’objet d’un hommage appuyé de Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l’ONU. Un premier pas vers l’éminente distinction ?

On le connaît peu en Europe. Pourtant le cheikh Sabah al-Ahmad al-Jabir al-Sabah pourrait accéder à une soudaine notoriété en décrochant le prix Nobel de la Paix. Au regard des délais, sans doute pas le 10 octobre prochain, mais peut-être lors de l’édition suivante.

De nombreux voyants semblent indiquer que le souverain du Koweït pourrait se porter candidat au regard de ses actions récentes en faveur des réfugiés syriens et de la lutte contre le virus Ebola. L’émir a en effet largement contribué au financement des agences onusiennes chargées de ce dossier, en particulier le HCR et l’OMS.

 

Hommages de Ban Ki-Moon et Jack Lang

Mardi, lors d’une cérémonie organisée à New York, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon a salué son action de manière appuyée. Jack Lang, président de l’Institut du Monde Arabe, s’est fait l’écho de cet hommage, remerciant l’émir au passage pour les dons qu’il a accordés à l’institution culturelle.

Le petit-fils du cheikh Sabah, Sabah Ali Jaber Al Ahmed Al Sabah semble décidé à proposer la candidature de l’émir au prix Nobel. Le cas échéant, la distinction d’un candidat arabe pourrait avoir un impact favorable sur les dossiers diplomatiques les plus brûlants du Proche et du Moyen-Orient.

Source: directmatin.fr

Par La Rando

Veolia exclu du Koweit

veolia-arabie-saouditeLa campagne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) engagée contre la politique israélienne de colonisation vient de remporter l’une de ses victoires les plus significatives.

La municipalité de Koweit City vient en effet d’exclure la compagnie française Veolia d’un gros contrat de gestion de déchets solides, à hauteur de 750 M$. Cela en citant explicitement l’appel de BDS. Basant sa décision sur la complicité de Veolia avec les projets israéliens qui violent le droit international, la municipalité a décidé aussi d’exclure Veolia de « tous les contrats futurs ».

Veolia a également été contraint de se retirer d’une offre pour un projet d’expansion de la station de traitement d’eaux usées « Um al-Haiman ». Le projet est évalué à près d’1,5 milliard de dollars.

Selon les responsables de BDS, Veolia avait déjà dû, auparavant, se retirer d’offres pour environ 24 milliards de dollars, principalement au Royaume Uni, en Suède, en Irlande et aux États-Unis.

La direction de la multinationale a reconnu que la campagne BDS avait un impact majeur et a annoncé récemment qu’elle souhaitait céder ses affaires israéliennes dans l’eau, les déchets et l’énergie, ayant déjà vendu ses participations dans les compagnies qui opèrent des lignes de bus dans les colonies israéliennes illégales.

Le collectif BDS indique que « la campagne contre Veolia continuera jusqu’à ce qu’il renonce à toute forme de participation aux violations israéliennes du droit international, y compris par son retrait du tramway de Jérusalem et de la décharge de Tovlan, deux projets d’infrastructure pour les colonies israéliennes illégales ».

Source: politis.fr

Par La Rando

Football: Chine – Koweït

koweit footAprès un nul contre la Macédoine (0-0) et une défaite face au Mali (1-3), la Chine s’est imposée contre le Koweït lors d’un amical (2-1). La star Gao Lin a manqué un penalty mais Yu Yang, Hanchao Yu et le jeune Wu Lei ont marqué pour les hommes d’Alain Perrin. Hang Ren a été expulsé lors de cette rencontre.

https://www.youtube.com/watch?v=YI49lgWwjMw

Source: L’equipe

Par La Rando

Kuwait Investment Authority au Maroc

Kuwait Investment AuthorityLe Kuwait Investment Authority est un fonds souverain koweïtien gérant les excédents budgétaires de l’État koweïtien, liés principalement aux exportations d’hydrocarbures. Créé en 1953 il demeure aujourd’hui parmi les 10 plus grands fonds souverains au monde.

‘‘Partout dans les 6 pays du Conseil de coopération du Golfe ‘CCG’, il existe une croyance objective que le Maroc est désormais une puissance économique unique au Maghreb tourné  vers l’Afrique’’.

Ainsi a déclaré Waleed Al Fehaid, ‘Senior investment manager’ au Kuwait Investment Authority (KIA).

Cité par le site du média international spécialisé, The Banker, dans une tribune signée par le chroniqueur moyen-orient du site, James King et intitulée, ‘Morocco offers oasis of calm in north Africa ’, Al Fehaid a expliqué que le Maroc a entamé l’effort de sa qualification en tant que économie émergente dés 2001, aidé pour cela par sa stabilité politique, la puissance de ses fondements économiques et la pertinence de ses réformes.

‘‘A partir de 2001 il y a eu une amélioration significative et visible de l’environnement économique au royaume qui a abouti aujourd’hui à transformer le Maroc en un véritable marché émergent’’ a indiqué le Senior Manager du KIA.

Ce dernier a ajouté que les stratégies de croissance et les politiques volontaires mises en place par les gouvernements marocains cette dernière décade, ainsi que l’ouverture de l’économie marocaine vers les marchés africains, ont amélioré considérablement les relations d’investissements du pays et accru fortement sa capacité d’attirer les IDE.


IDE: Le changement stratégique

Par ailleurs, The Banker a considéré que cet intérêt des pays du CCG pour le Maroc est loin d’être un pur hasard. Le média a souligné qu’un changement de classe stratégique est en train de s’opérer au royaume concernant les IDE.

En effet, nombreux analystes marocains et étrangers, cités par le site, expliquent que désormais, le Maroc assoit qualitativement et quantitativement, pour la réussite de son projet de décollage économique, ses partenariats stratégiques avec les investisseurs du Golfe : ‘‘Il s’agit d’un changement notable pour un pays qui a toujours recherché ses partenariats d’investissement en Europe’’ commente James King.

Ce dernier conclut en assurant que la relation d’investissement approfondie entre le Maroc et le CCG est doublée d’une alliance militaire dont l’objectif à long terme est de promouvoir la sécurité et la stabilité dans le Golfe et dans la région toute entière.

Source: lemag.ma