Par Randonnée

Escalade à Gastlosen

La chaîne des Gastlosen est une chaîne des Préalpes fribourgeoises calcaire de 15 kilomètres de long située entre le canton de Fribourg et le canton de Berne. Le rocher, considéré d’une grande qualité par les spécialistes de grimpe, attire les varappeurs et alpinistes du monde entier.

Chaque année, au mois de février, une course de ski alpinisme nommée le Trophée des Gastlosen propose un parcours autour de cette chaîne de montagne.

Les principaux sommets sont, depuis l’ouest : Gratflue, Eggturm, Sattelspitzen, Wandflue, Zuckerspitz, dent de Ruth, dent de Savigny (point culminant de la chaîne à 2 252 m d’altitude), les Pucelles, corne Aubert, dent de Combette, rocher des Rayes.

Par Randonnée

Le « psychobloc » : escalade de l’extrême dans les calanques

calanques escaladeL’anse du Diable n’a pas de redoutable que le nom. Coincée entre deux falaises qui tombent à pic dans une eau turquoise, cette crique nichée au cœur des calanques est l’œuvre du vent et des vagues. Les mastodontes de calcaire portent les stigmates d’une bataille. La faille béante qui les sépare semble avoir été provoquée par un prodigieux coup de glaive. C’est le long de cette balafre que les grimpeurs, peu nombreux ce jour-là, cheminent lentement, sans autre protection que leur maîtrise de la chute. Car quelle que soit la voie empruntée par ces Sisyphe des temps modernes, qui épousent la roche à défaut de la pousser, l’issue est toujours la même : une descente vertigineuse vers le monde du silence.

Pour arriver jusqu’ici, il a fallu marcher une demi-heure, fendre la végétation d’épineux qui a poussé comme du chiendent sur les chemins escarpés et sinueux des falaises dominant la calanque de Figuerolles, langue de plage paradisiaque annexée par les touristes pendant la saison haute. « Dans quelques semaines, il ne fera pas bon s’aventurer ici. A moins que tu aimes te baigner dans la crème solaire », anticipe Vincent Albrand, créateur des salles Grimper, premiers établissements d’escalade de bloc à avoir vu le jour en Europe, au début des années 1990.

« RESSOURCES MENTALES »

A 42 ans, cet ancien grimpeur de haut niveau est l’un des ouvreurs du spot de Figuerolles, l’un des rares sites au monde où il est possible de pratiquer le « deep water soloing », autrement appelé psychobloc. « La prem…

Lire la suite sur Le Monde…

Par Randonnée

Escalade à Saint-Guilhem-le-Désert

escalade-franceSi vous ne connaissez pas les falaises de Saint-Guilhem, c’est un passage obligatoire!, une croix à faire sur son carnet des plus belles falaises à grimper. Les voies y sont magnifiques et l’ambiance garantie, même si le rocher semble un peu fragile au premier abord. En plus, la journée de grimpe peut se terminer sur la place d’un des plus beaux villages de France. Je vous présente ici 2 itinéraires avec 3 de mes amis: L’empire des sens avec Alexandre puis Axel & Carmina avec Rémi. Vous pouvez programmer votre futur projet sur le topo en ligne (très complet et très bien fait): www.topo-thaurac.com

Par Randonnée

L’escalade ne provoque aucun impact préjudiciable sur la faune et la flore

escaladeA la demande du Maire de la commune de Seynes, le Conservatoire des Espaces Naturel du Languedoc Roussillon a réalisé sur tous les secteurs d’escalade une étude environnementale.

On observe que l’escalade ne provoque aucun impact préjudiciable sur la faune et la flore, surtout si les grimpeurs respectent bien les deux chemins d’accès prévus : du parking en bas des secteurs la Belle et la Bête, Rouge Gorge et du parking en bas de Nouveau Monde.

Ceci est une très bonne nouvelle car le Mont Bouquet accueille une faune et une flore très riche.

Seules 4 voies du secteur Rouge Gorge présentent un problème avec la présence de chauves-souris dans des fissures.

Pour préserver leur habitat et ainsi prouver que les grimpeurs sont sensibles à l’environnement, 4 voies vont être très rapidement déséquipées.

Cela n’est pas un grand dommage au vu des 380 autres voies préservées dans tout le site.

Un suivi de tout le secteur Rouge Gorge sera fait pour estimer la présence régulière ou non de nos “amies les chauves-souris” : présence à l’année ou uniquement pendant la période de reproduction et d’allaitement.

source: ffme.fr