Par La Rando

Angela Merkel, femme la plus puissante du monde

Le magazine Forbes a publié son classement annuel des 100 femmes les plus puissantes du monde.Comme chaque année, le magazine Forbes a publié la liste des 100 femmes les plus puissantes du monde. Pour la quatrième année consécutive, la chancelière allemande Angela Merkel est à la première place devant Hillary Clinton, Secrétaire d’État aux Affaires étrangères des États-Unis, suivie par la présidente du Brésil Dilma Rousseff. Lire la suite “Angela Merkel, femme la plus puissante du monde”

Par La Rando

Le Qatar va lancer une ligue de football féminin

qatar-foot-footballLe Qatar va lancer une ligue de football féminin cette année dans le cadre de ses efforts pour obtenir l’organisation de la Coupe du monde de 2022.

La ligue devrait commencer en fin de l’année. L’Association de football du Qatar envisage aussi d’introduire le football féminin dans les écoles et de construie de nouvelles installations pour une équipe féminine nationale.

Une ligue de football est une condition pour permettre au Qatar de participer aux tournois de la Confédération asiatique de football.

“Les femmes qataries montrent déjà un grand intérêt pour le football et la décision de créer une ligue de football féminin est un pas significatif soutenant beaucoup de nos programmes”, a affirmé Ahlam Al Mana, président du Comité des sports féminins du Qatar.

L’annonce de lancuer une ligue de football féminin par le Qatar intervient avant que le pays ne présente cette semaine sa candidature à la Coupe du monde 2022.

Neuf pays souhaitent organiser l’édition de 2022, alors que six d’entre eux, dont l’Angleterre et les Etats-Unis, chercherent aussi à abriter la compétition de 2018.

Le mois dernier, le Qatar avait annoncé un plan de quatre milliards de dollars en vue de construire neuf stades et de rénover trois autres, qui seront tous équipés de système permettant à maintenir la température sous 27 degrés Celsius.

Les stades seront aussi liés par un métro.

Source

Par La Rando

Deux femmes du Qatar participeront au sommet Obama

Deux femmes entrepreneurs du Qatar ont été sélectionnés pour participer au sommet de deux jours sur l’entrepreneuriat organisée par le président américain Barack Obama à Washington le 26  et 27 avril.

Le sommet, intitulé “A New Beginning” (Un nouveau départ) mettra en évidence le rôle croissant des entrepreneurs à relever les défis communs à la création de partenariats tout en créant des possibilités d’emploi plus importantes.

Selon Joseph LeBaron, ambassadeur américain au Qatar,  “Deux personnes provenant du Qatar n’est pas une petite chose et il montre combien les Etats-Unis ont les valeurs des représentants du Qatar»

Les pariticipantes seront parmi les 250 personnes représentant quelque 40 pays des cinq continents. Il s’agit donc d’une reconnaissance pour le Qatar.La participation du Qatar à ce sommet va jeter un nouvel éclairage sur la nation et peut aider à construire des réseaux d’entreprises pour les projets du Qatar 2030.

Les deux Qataris invités pour le sommet sont Sheikha bint Nasser Hanadi Khaled bin Al-Thani, chef de la direction de Amwal et Buthinah Hassan Faraj Al Ansari, président de Qatariyat Holding Company.

Selon elles, c’est une occasion de dire au monde que les femmes au Qatar sont capables d’être des mères de famille et en même temps des travailleuses.


Par La Rando

Les femmes, nouveau cerveaux des pays du Golfe

Encore souvent mineures politiquement et économiquement, les jeunes femmes sont parties à la conquête des diplômes, encouragées par le discours politique dominant en faveur de l’éducation et par le marché de l’emploi. Au point que le ratio s’établit désormais au Qatar, aux Emirats mais aussi au Koweït à trois étudiantes pour un étudiant ! Décrites comme “plus motivées” que leurs homologues masculins, les filles se sentent pousser des ailes. A Doha, sur les 2 500 étudiants répartis dans les six universités américaines rassemblées à Education City, un campus ultramoderne, les filles représentent actuellement 70 % de l’effectif. Elles sont également surreprésentées à l’université du Qatar (8 600 étudiants, 76 %) où les deux sexes étudient séparément. Dans les Emirats, 65 % des jeunes inscrits à l’université sont des étudiantes. Lire la suite “Les femmes, nouveau cerveaux des pays du Golfe”