Par La Rando

Un TGV reliera la Tunisie, l’Algérie et le Maroc

Lire la suite “Un TGV reliera la Tunisie, l’Algérie et le Maroc”

Par La Rando

Le secteur de l’immobilier en Tunisie

Nous avons dans notre compilation sur le secteur de l’immobilier publié, par thèmes, deux articles, et restait à publier la 3ème partie.
Mais suite aux évènements de la révolution, nous avons reporté la publication de la troisième partie. Aujourd’hui nous publions la compilation des trois articles, en espérant que cette analyse suscitera votre satisfaction.
Lire la suite “Le secteur de l’immobilier en Tunisie”

Par Randonnée

Randonnée en Tunisie

tunisie randonneeLa Tunisie est bordée au nord et à l’est par la mer Méditerranée, à l’ouest par l’Algérie avec 965 kilomètres de frontière commune et au sud-est par la Libye avec 459 kilomètres de frontière. Sa capitale Tunis est située dans le nord-est du pays, au fond du golfe de Tunis. Plus de 30 % de la superficie du territoire est occupée par le désert du Sahara, le reste étant constitué de régions montagneuses et de plaines fertiles, berceau de la civilisation carthaginoise qui atteignit son apogée au IIIe siècle av. J.-C., avant de devenir le « grenier à blé » de l’Empire romain. L’artisanat tunisien désigne à la fois un secteur économique et un ensemble de produits fabriqués par des artisans tunisiens comme biens de consommation courante ou produits pour touristes. Découvrez les photos de cet artisanat tunisien.

Par La Rando

Le gaz naturel tunisien développé par le Koweït

gaz-qatarL’Assemblée nationale constituante (ANC) a approuvé, vendredi, lors d’une séance plénière, un projet de loi relatif un accord de prêt entre la Tunisie et le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe, d’une valeur de 25 millions de dinars koweïtiens, soit 140 millions de dinars.

Le prêt qui sera remboursé sur une période de 20 ans, dont un délai de grâce de 4 ans, servira à financer un projet de développement des réseaux de transport et de distribution de gaz naturel.

Il s’agit de la mise en place de nouveaux canaux de distribution de gaz aux abonnés de 25 municipalités du gouvernorat de Bizerte (nord) et de 10 municipalités dans les régions proches du bassin minier à Gafsa.

Ce projet assurera, également, l’approvisionnement des zones industrielles qui seront créées dans les régions Ouest, outre le raccordement de 100 municipalités au réseau de gaz naturel.

A noter que le coût global du projet est de l’ordre de 900 millions de dinars (555 millions de dollars) et sera parachevé à la mi 2017.

Source: webmanagercenter.com

Par La Rando

Emploi: Le Qatar ouvre ses portes à la Tunisie

qatar-emploiLors de son entretien avec le président de l’Assemblée Nationale Constituante Mustpha Ben Jâafer, le prince de Qatar a annoncé que les Tunisiens auront la priorité dans les recrutements des employés d’origine arabe dans son pays.

Le prince Tamim Ben Hamad n’a pas donné des précisions concernant les domaines d’activités et le nombre de postes concernés par ces recrutements.

Source: webmanagercenter.com

 

Par La Rando

Le Sultanat d’Oman, première destination des cadres tunisiens

tunisie-omanLa première destination des coopérants tunisiens est le sultanat d’Oman, qui a recruté 1814 cadres de notre pays durant les dix premiers mois de cette année 2013. L’Arabie saoudite est loin derrière avec 614 recrutés, contre 283 pour le Qatar, et 202 pour les Emirats Arabes Unis. Tels sont les chiffres divulgués par l’agence tunisienne de coopération technique (ATCT).

L’ATCT indique avoir recruté 2824 nouveaux coopérants tunisiens, dont 100 primo-demandeurs d’emploi, soit une augmentation de 18,7% par rapport à la même période de l’année 2012 (2379 coopérants).

L’éducation et l’enseignement se positionne au 1er rang avec 1814 recrutés représentant ainsi 64% des placements réalisés, vient ensuite la santé avec 356 recrutés, puis l’ingénierie avec 216 recrutés.
Les pays du golfe sont les premiers demandeurs de compétences tunisiennes. Ils ont enregistré 2185 recrutés, soit 77,37% du total des recrutements réalisés.

Source: Mag14

Par La Rando

Rien ne va plus en Tunisie

tunisie-Qatar+Friendship+FundLa Tunisie a repris son souffle. Du moins la ville historique de Kaïrouan et la capitale. Hier, était un jour comme d’habitude. Comme si rien ne s’est passé la veille.   En ce début de semaine, la vie a repris son cours mais tout le monde appréhende cette accalmie après une confrontation acharnée, la veille, entre salafistes, voyous et les forces de sécurité. C’est le pari gagné de Lotfi Ben Jeddou, ministre de l’Intérieur qui a, du moins, levé l’ambiguïté en se disant déterminé à lutter contre Ansar Charia, cette mouvance désormais qualifiée de “terroriste”. C’était le calme plat, hier, dans les quartiers dangereux Attadhamoun et Intilaka, à 7 km à l’ouest de Tunis.
Le calme y régnait et aucune présence policière particulière n’y était visible. Les heurts de dimanche y ont fait, selon le ministère de l’Intérieur, un mort parmi les manifestants et 18 blessés dont 15 policiers. Alors qu’un autre blessé est encore en réanimation, a-t-on appris. Selon une source policière, un deuxième manifestant a été tué. L’organisation salafiste djihadiste assure, cependant, que ces deux victimes n’ont aucune appartenance politique.
Le ministère de l’Intérieur assure que le deuxième décès “n’est pas lié aux affrontements”. Dans la ville de Kaïrouan, 70 militants salafistes ont été interpellés. Le porte-parole d’Ansar Ashariaa, Seifeddine Raïs, a été arrêté dimanche, selon son organisation et une source sécuritaire. Enfin, samedi soir, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a exprimé son soutien à Ansar Ashariaa, tout en appelant les militants tunisiens à faire preuve “de sagesse et de patience”. “Ne vous laissez pas
provoquer par le régime et sa barbarie pour commettre des actes imprudents qui pourraient  affecter le soutien populaire dont vous bénéficiez”, a déclaré Abou Yahia al-Shanqiti, membre du comité d’Al-Charia d’Aqmi.  Le Premier ministre, Ali Larayedh, en déplacement au Qatar, a  pour, sa part, indiqué qu’environ 200 personnes avaient été arrêtées. “Ceux qui n’ont rien à se reprocher seront relâchés, mais ceux dont la violation de la loi est prouvée seront poursuivis”, a-t-il dit.
Ali Larayedh a été très ferme dimanche à l’égard d’Ansar Ashariaa, dénonçant pour la première fois l’implication dans “le terrorisme” du principal mouvement salafiste tunisien. Le parti islamiste au pouvoir a longtemps entretenu des relations ambiguës avec les djihadistes malgré l’essor de ces groupes violents depuis la révolution de janvier 2011. Il n’en demeure pas moins que le gouvernement dirigé par les islamistes d’Ennahda semble lever l’ambiguïté en se disant déterminé à lutter contre la mouvance djihadiste désormais qualifiée de “terroriste”.
Confronté à des bandes armées liées à Al-Qaïda à la frontière algérienne et aux menaces de “guerre” formulées la semaine dernière par Ansar Ashariaa, le gouvernement avait déjà réagi en interdisant le congrès dimanche de ce mouvement salafiste à Kaïrouan.
Des analystes soulignent que les propos du Premier ministre peuvent signifier un tournant. “C’est un changement de discours. Jamais Larayedh n’avait utilisé ce terme pour Ansar (…) réservant le mot de terroriste aux groupes” armés traqués à la frontière algérienne, note Michael Ayari du International Crisis Group à Tunis. “On ne peut pas dire encore que la politique a changé, que (les déclarations) marquent un point de non-retour et que les militants d’Ansar Charia vont être arrêtés désormais pour leur appartenance à l’organisation, pour leur identité politique”, relève-t-il.
Dans les rangs des forces de l’ordre, dont les syndicats se plaignaient fin avril et début mai de l’absence de directives claires pour lutter contre les djihadistes, on se satisfait des ordres reçus dimanche.
Source: Liberte-Algerie

Par La Rando

Qatar Charity en Tunisie

Qatar-CharityLors d’une cérémonie organisée lundi 15 avril à Tunis, le directeur exécutif de l’association «Qatar Charity», Youssef Ben Ahmed El Kourari, a remis les clés de 26 logements à des familles démunies, et ce dans le cadre d’un projet de construction et d’aménagement de 250 maisons sur tout le territoire tunisien pour un coût global de 1,370 million de dollars.
M. El Kourari a également remis à l’occasion de la cérémonie, qui a enregistré la présence du ministre de l’Agriculture, Mohamed Ben Salem, et Adnene Manser, porte-parole de la présidence, les contrats de vente des 26 maisons situées à Fouchana dans le gouvernorat de Ben Arous. Lire la suite sur webmanagercenter…

Par La Rando

Ligne maritime entre l'Arabie Saoudite et la Tunisie

port-arabie-saouditeLa Tunisie et l’Arabie Saoudite ont signé, récemment à Djeddah, un préambule d’accord portant sur la création d’une ligne maritime reliant Tunis et la ville de Djeddah ( Arabie Saoudite).  Cette ligne mise en place moyennant un investissement de l’ordre de 30 millions d’Euros (60 millions de dinars), sera opérationnelle fin 2013, a déclaré à la TAP, M.Mohamed Kooli, représentant de la Tunisie au sein de la présidence du conseil d’affaires tuniso-saoudien. Elle permettra de renforcer le volume des échanges bilatéraux et d’encourager les investisseurs saoudiens à investir en Tunisie, notamment dans les régions intérieures démunies, a précisé m.Kooli.
Et d’ajouter que la partie tunisienne a axé ses discussions sur les opportunités d’investissement offertes par la Tunisie dans plusieurs domaines, notamment, l’investissement agricole qui permettra de garantir l’autosuffisance alimentaire dans les deux pays. « Le climat d’affaires en Tunisie offre d’importantes opportunités d’investissement dans des projets agricoles et de construction », a ajouté le responsable. Il a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance de garantir un climat sécuritaire à même d’inciter le promoteur saoudien à investir davantage en Tunisie, notamment dans les régions de l’intérieur. Lire la suite…

Par La Rando

Microsoft Tunisie 2013

Lundi soir, il faisait 23 degrés au Caire alors que Mohamed Bridaa, DG de Microsoft Tunisie, avait réuni autour de lui une petite foule de hauts fonctionnaires de l’administration tunisienne ainsi que quelques journalistes pour leur dévoiler l’événement qui était préparé en grand secret par la firme de Redmond. ”Depuis 20 ans que Microsoft opère en Afrique, nous en sommes venus à nous interroger, depuis quelques mois, sur ce que nous pouvions faire pour aider l’Afrique à mieux communiquer. Et nous sommes arrivés à identifier 3 piliers”, atteste Bridaa. Lire la suite “Microsoft Tunisie 2013”