Par La Rando

Pétrole: Annulation de la hausse des prix au Koweït

petrole koweitLe tribunal administratif de Koweït a ordonné mercredi au gouvernement du riche émirat pétrolier du Golfe d’annuler la hausse des prix des produits pétroliers, en vigueur depuis près d’un mois.
La hausse des prix, allant de 40 à 80% selon les produits pétroliers, a été vivement critiquée par des députés et des militants politiques depuis son entrée en vigueur le 1er septembre. Lire la suite “Pétrole: Annulation de la hausse des prix au Koweït”

Par La Rando

Sheikh Zayed, une légende arabe (documentaire)

sheikh-zayed-emirats-arabes-unisL’immense richesse des Émirats arabes unis, bâtie sur le pétrole est principalement due au légendaire cheikh Zayed.

Capable de fédérer tout en honorant ses valeurs bédouines, il régna durant plus de trente ans et suscita respect et admiration des autres grands puissants de ce monde.

Un documentaire riche en archives inédites, écrit et raconté par Frédéric Mitterrand. Lire la suite “Sheikh Zayed, une légende arabe (documentaire)”

Par La Rando

L'Arabie saoudite est passée à la vitesse supérieure

petrole schiste arabie saouditeLa monarchie du Golfe a sensiblement augmenté sa production de pétrole depuis mai alors que la menace d’une surproduction plane toujours. L’Arabie saoudite est passée à la vitesse supérieure. Le pays gardien des lieux saints de l’Islam est redevenu le premier producteur de pétrole de la planète, selon le dernier rapport de l’agence internationale de l’énergie (AIE) sur le marché de l’or noir. Lire la suite “L'Arabie saoudite est passée à la vitesse supérieure”

Par La Rando

Une diversification économique des monarchies pétrolières du Golfe

economie pays golfeLes monarchies pétrolières du Golfe doivent impérativement diversifier leurs sources de revenus et réduire leurs dépenses pour s’adapter à une persistance des bas prix du brut, a indiqué lundi le Fonds monétaire international (FMI). La croissance économique dans les six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG – Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman et Qatar) sera ramenée cette année à 1,8%, contre 3,3% en 2015, a précisé le FMI. “(Avec) la poursuite des bas prix du pétrole (cette année), nous allons peut-être assister à une baisse de revenus pour les exportations de pétrole de 100 milliards de dollars (89 milliards d’euros) ou plus”, a déclaré le directeur régional du FMI pour le Moyen-Orient, Masood Ahmed, dans un entretien avec l’AFP. “Cela commence à affecter non seulement les finances, mais aussi l’économie” des pays du CCG, a-t-il ajouté à Dubaï où il a présenté le rapport actualisé du FMI sur les perspectives économiques régionales. Lire la suite “Une diversification économique des monarchies pétrolières du Golfe”

Par La Rando

Baisse du pétrole au Koweït après la fin de la grève

koweit commerceLe syndicat koweïtien des travailleurs du secteur pétrolier a mis fin mercredi à une “grève totale” entamée le 17 avril. La question des salaires n’a pour le moment fait l’objet d’aucune décision de la part des autorités de l’émirat. Le syndicat koweïtien des travailleurs du secteur pétrolier a mis fin ce mercredi à une “grève totale” entamée le 17 avril et annoncé la reprise du travail. Il protestait contre un plan des autorités visant à réduire les salaires et les avantages des salariés. Lire la suite “Baisse du pétrole au Koweït après la fin de la grève”

Par La Rando

Discussions au Qatar entre pays producteurs de pétrole

reunion pays petroleLes discussions de Doha entre pays producteurs de pétrole se sont achevées dimanche sans accord sur un “gel” de la production. L’Arabie saoudite exige que l’Iran, absent des négociations, se joigne au mouvement.Au terme de cinq heures de discussion tendue, les ministres du Pétrole ont annoncé qu’aucun accord n’avait été trouvé. Lire la suite “Discussions au Qatar entre pays producteurs de pétrole”

Par La Rando

L’Iran vendra moins cher son pétrole que l’Arabie saoudite

iran arabie saoudite petroleSur fond d’appels à geler la production pétrolière, l’Iran a annoncé sa décision de l’augmenter. Téhéran envisage de porter sa production de pétrole brut à 4 millions de barils par jour (mbj) et de vendre cet hydrocarbure moins cher que ses concurrents régionaux, y compris l’Arabie saoudite. En mai 2016, la société publique iranienne National Iranian Oil Co. (NIOC) vendra le pétrole Forozan Blend aux consommateurs asiatiques 2,43 dollars moins cher le baril que le prix moyen du pétrole provenant d’Oman et des Emirats arabes unis, rapporte l’agence Bloomberg, citant un représentant de NIOC qui a souhaité garder l’anonymat. Le baril d’Iranian Light coûtera aux consommateurs asiatiques 60 cents de moins que le pétrole similaire produit au Proche-Orient”.

Un rabais encore plus important est prévu pour le pétrole lourd. Ainsi, le baril d’Iranian Heavy coûtera 2,60 dollars moins cher que le baril de brut omanais ou dubaïote. Quant au baril de Soroosh, il se vendra 5,65 dollars moins cher que celui d’Iranian Heavy.

John Driscoll, directeur de la stratégie à JTD Energy Services, a déclaré à Bloomberg que la principale concurrence entre l’Iran et les pays du Proche-Orient s’exercerait en Asie. Il a dans le même temps souligné que la Méditerranée et l’Europe du Nord-Ouest ne resteraient pas non plus à l’abri des rivalités. Selon les analystes de Bloomberg, cette année, l’Iran entrera également en concurrence avec la Russie.

Lire la suite sur Sputnik