Par Randonnée

Record d’ascension de l’Everest

Après un premier essai avorté la saison dernière, Kilian Jornet est de retour en Himalaya pour refaire une tentative de record de l’ascension l’Everest (8848m), dans le cadre de son projet Summits of my life. Mais avant, direction le Cho Oyu (8201m) avec sa compagne Emelie Forsberg, avec en ligne de mire un premier 8000 pour la Suédoise, et un beau sommet de préparation pour le Catalan. Lire la suite “Record d’ascension de l’Everest”

Par Randonnée

Everest: Kilian Jornet veut battre le record

Kilian Jornet everestIl est arrivé ce mardi matin au Népal. Kilian Jornet s’apprête à tenter un des plus gros défis de sa vie d’alpiniste : établir un record de l’ascension de l’Everest et ainsi boucler son projet « Summits of my life ». « L’Everest sera probablement une des ascensions les plus exigeantes que je n’ai jamais tenté. Cela va être une expérience enrichissante, je vais apprendre beaucoup sur la manière dont mon corps réagit à la haute altitude et comment appliquer la méthode de progression “alpine” Lire la suite “Everest: Kilian Jornet veut battre le record”

Par Randonnée

Ascension de l’Aconcagua par Kilian Jornet

Kilian JornetAprès une première tentative avortée, le 20 décembre dernier, Kilian Jornet a cette fois réussi son pari de cette fin d’année 2014 : battre le record d’ascension et de descente de l’Aconcagua (6 962m). Son chrono : 12h49.

Il avait annoncé qu’il n’en resterait pas là. « Je considère cette tentative avortée comme un gros entraînement en altitude », avait-il expliqué sur les réseaux sociaux. Stoppé par le vent vendredi 20 décembre lors de sa première tentative de record d’ascension et de descente de l’Aconcagua, Kilian Jornet n’aura donc pas attendu plus de quatre jours avant de repartir à l’assaut du plus haut sommet d’Amérique (6 962m), ce mardi 23 décembre 2014.

Et cette deuxième tentative fut la bonne. Son objectif était donc d’établir le meilleur temps référence sur l’ascension et la descente du colosse argentin. Problème : deux personnes se « disputaient » jusque là le record : le Portugais Carlos Sa avec un chrono de 15h42 en 2013, reconnu par les autorités, et l’Espagnol Jorge Egocheaga qui affirme avoir réussi l’aller retour en 13h46 en 2006, sans que cela soit reconnu officiellement. Finalement, Kilian Jornet a mis tout le monde d’accord, bouclant lui ce parcours en… 12h49 !

Pour réussir son pari, le Catalan a suivi la voie normale, c’est-à-dire qu’il est parti d’Horcones, à 2950 m d’altitude, et a donc avalé 3 962 mètres de dénivelé positif avant de parvenir au sommet… puis de redescendre. Longueur du parcours : 59,85 kilomètres.

Première étape à Plaza des Mulas après 23 km et 1 400 m de dénivelé positif avalés en 3h15. C’est ici que la majorité des expéditions débutent l’ascension pouvant durer jusqu’à 4 jours. Kilian lui, s’arrête 15 minutes pour boire et manger : « Mon idée était de monter tranquillement, en essayant de me préserver pour la descente. J’ai donc décidé de m’arrêter, de me reposer et de récupérer pour la partie suivante. »

L’ascension se poursuit et les premières difficultés se font ressentir vers 6 500 mètres pour le coureur espagnol : « À partir de là, j’ai commencé à ressentir l’altitude. J’avais des problèmes d’équilibre et je n’arrêtais pas de glisser sur la neige gelée. J’ai donc décidé d’avancer doucement, en sachant qu’il me restait encore un long chemin à parcourir. »

Il atteint finalement le sommet après 8h45 d’effort et s’accorde une petite pause de quinze minutes : « J’en ai profité pour reprendre des forces avant la descente. Le sommet, c’est le point culminant de tout le travail accompli les jours précédents. J’ai également pu apprécier la vue incroyable que l’on a de là-haut de la face sud de l’Aconcagua ! »

Une descente qui ne sera pas une partie de plaisir même si le record est à la clé : « J’ai souffert de l’altitude jusqu’à Plaza de Mulas. Je continuais à perdre l’équilibre : on aurait dit que mes muscles ne voulaient pas suivre ma tête et me faisaient trébucher. En arrivant au camp de base, je me suis arrêté pendant vingt minutes. J’ai mangé et je me suis bien hydraté. Je me suis senti mieux. De là, il ne me restait que de la descente jusqu’à Horcones, où j’ai enfin pu courir avant de finir en marchant un bon moment. »
Malgré ces difficultés il s’empressait de relativiser : « Après tout, c’est aussi de ces moments de joie et de souffrance que l’on se souvient ».

Comme à son habitude, Kilian Jornet a également très rapidement partagé la nouvelle sur les réseaux sociaux, commentant ainsi son exploit : « Un rêve qui devient réalité. Merci à tous ! ».

Rappelons que cette tentative se déroulait dans le cadre du projet Summits of my Life du Catalan qui l’a déjà vu établir le record du Mont-Blanc en juillet 2013, puis celui du Cervin un mois plus tard, et celui du Mt McKinley en juin dernier.

Reste le Mt Elbrouz, qui lui a résisté en septembre 2013… Et l’Everest, auquel il ne s’est pas encore attaqué.

Source: lepape-info.com

Par Randonnée

Documentaire : Kilian Jornet – Seul au monde

Kilian JornetKilian Jornet ou l’homme qui monte en courant au sommet du Mont Blanc en 4h30 !

Sportif espagnol spécialiste de l’ultra trail et du ski-alpinisme.

Palmarès
Trois fois vainqueur de l’Ultra Trail Mont Blanc (UTMB) : 2008, 2009, 2011
Champion du monde de Ski-alpinisme en Vertical Race : 2011, 2010
Champion d’Europe de Ski-alpinisme en Vertical Race : 2012, 2009
Coupe du monde individuel de ski-alpinisme : 2009
Champion du monde du Skyrunning World Series : 2009
Champion du monde du Skyrunning World Series : 2008, 2007

Records
Montée du Coll Blanc del Pas de la Casa (Andorre) : 16 minutes et 11 secondes
Traversée du CR20 de Corse : 32 h 54 minutes
Ultra Trail Mont Blanc
Montée du Mont Olympe (Grèce) : 5h19
Record de montée et descente du Kilimandjaro en Tanzanie en 7 h 14

Par Randonnée

Kilian Jornet, aventurier de l’année

Kilian JornetA voté ! Kilian Jornet, « l’extraterrestre du trail », a été élu aventurier de l’année 2014 par le National Geographic. 75 000 votants l’ont désigné vainqueur parmi treize candidats nommés par le magazine. Une participation record depuis le lancement de ce trophée, il y a neuf ans.

Champion de ski-alpinisme et spécialiste des sports de montagne, le jeune homme a popularisé l’ultra-trail (la course à pied en milieu naturel sur une grande distance). Ses différentes courses et les difficulté des défis prouvent la détermination et l’endurance du Catalan de 26 ans.

Son record le plus connu : une ascension à pied « éclair » du Mont-Blanc, en 2013. Vêtu d’un short et armé de ses seules baskets, le Catalan avait fait l’aller-retour entre Chamonix et le sommet alpin en 4h57. Il avait ainsi battu le précédent record de 15 minutes.

«  Cette reconnaissance du National Geographic, un magazine que je lis depuis l’enfance, est très importante pour moi, raconte Kilian Jornet. Nous partageons les mêmes valeurs : amour de la nature, esprit d’aventure… Ce prix est en plus très excitant puisqu’il est attribué par le grand public. C’est une motivation supplémentaire et un honneur d’inspirer les autres, de les pousser à réaliser leurs rêves. »

Source: nationalgeographic.fr