Par La Rando

Les jeux d’argent et les paris à Dubaï

La première chose qu’il faut savoir, c’est que Dubaï est une des trois grandes zones des Emirats Arabes Unis ou parier est légal sous certaines conditions, car dans la réalité il n’est pas possible de parier dans des casinos. Il n’existe d’ailleurs aucun complexe hôtelier – casino et on ne peut trouver des salles de jeux que dans des complexes acceptant les paris sportifs. Les habitants de Dubaï considèrent que la course de chevaux et de dromadaires sont des événements plus traditionnels que le sport. Mais ce n’est pas pour autant que vous aurez forcément le droit de parier sur ces courses, et il vaut mieux rester en dehors de ce milieu si vous ne vous y connaissez pas un minimum car la loi est stricte à ce sujet.

La meilleure et seule façon de jouer à Dubaï est donc les hippodromes, qui possèdent souvent une zone de jeux de casino pour jouer avec de l’argent fictif. Plutôt que de chercher un bâtiment officiel de casino, il vaut mieux aller directement voir dans un champ de courses et voir ce que le complexe propose. Le champ de course Nad Al Sheba- Dubai Racing Club est le meilleur endroit pour faire des paris. L’autre endroit à ne pas manquer est le Jebel Ali Race Course. Vous trouverez un peu tout les profils de joueurs, souvent des personnes calmes issues de la collectivité qui viennent apprécier les challenges et s’amuser un peu. L’architecture de ces lieux est impeccable, racée comme les chevaux qui s’y affrontent. Pour les habitués des courses de chevaux en occident, vous vivrez une nouvelle expérience très enrichissante.

Si vous pensiez que Dubaï autorise les casinos à bord des bateaux de luxe, comme par exemple à New York, vous serez bien déçus car les bateaux internationaux qui entrent dans les eaux de Dubaï sont interdits de paris le temps de leur présence sur le territoire. Ces bateaux de croisière de luxe sont souvent équipés des toutes dernières générations de machines à sous, roulettes, tables de poker et de black-jack, mais s’ils veulent respecter la loi ils se doivent de fermer l’accès à ces casinos flottants. Il en est de même pour les avions et tout autre mode de transport incluant des facilités de jeu.

Les jeux d’argent en ligne restent la seule option légale pour jouer au casino. Les habitants des Emirats Arabes Unis peuvent profiter d’un choix varié de site de casinos en ligne selon leur région, ainsi que des sites de paris sportifs, de loterie, et de bingo. Les sites de jeux en lignes, notamment du très prisé jeu de poker, sont aujourd’hui de plus en plus pratiques et sécurisés et ils ont l’avantage pour certains d’être gratuits. L’engouement des résidants des Emirats Arabes Unis est très grands, et de plus en plus de sites en ligne voient le jour. Au delà du fait que la religion musulmane interdit les jeux d’argent, la ville est en constante évolution et elle attire l’attention du monde entier. C’est pourquoi la question de la légalisation des paris sera bientôt cruciale pour le bien-être des touristes et les habitants.

 

Par La Rando

Marché automobile dans les Emirats Arabes Unis

Les ventes de voitures dans les Emirats Arabes Unis et le reste du Moyen-Orient, l’Afrique et le Pakistan sont susceptibles d’obtenir une impulsion majeure dans les deux prochaines années, alors que près de huit personnes sur 10 prévoient d’acheter un véhicule neuf ou d’occasion.
Selon une nouvelle étude menée par Nielsen, un fournisseur mondial d’informations, la demande d’automobiles dans la région, ainsi qu’en Amérique latine, sera la plus forte dans le monde, avec 75 pour cent des consommateurs affirmant l’intention d’acheter une voiture dans les deux prochaines années.
L’enquête mondiale sur la demande automobile de Nielsen a interrogé plus de 30 000 internautes dans 60 pays afin d’identifier la demande de véhicules.
La demande sera particulièrement forte en Asie-Pacifique, où 72 pour cent des répondants ont l’intention d’acheter une voiture. Plus de la moitié des Nord-Américains (56 pour cent) et la moitié des Européens (50 pour cent) s’attendent à acquérir une voiture neuve ou d’occasion au cours des 24 prochains mois. La demande sera la plus forte au Pakistan (78 pour cent), suivie par les Emirats, l’Egypte (74 pour cent) et l’Arabie Saoudite (72 pour cent).
La forte demande peut être attribuée à l’augmentation des niveaux de confiance des consommateurs et de la croissance de la population expatriée. L’environnement positif pour les entreprises, les taux d’intérêt compétitifs et le manque de transports publics efficaces contribuent aussi à la demande.
Au cours des dernières années, les ventes de voitures ont connu une reprise soutenue, avec des concessionnaires d’automobiles faisant état d’une croissance des ventes à deux chiffres. Porsche Moyen-Orient a récemment rapporté un saut de 26 pour cent du chiffre d’affaires entre 2012 et 2013 et le géant automobile allemand Audi Moyen-Orient a enregistré une croissance de 16,3 pour cent dans les pays du CCG et du Levant au cours de la même période.

Par La Rando

Prenez le métro de Dubai!

Contrairement aux idées reçues, Dubai est une très grande ville. Dubai Marina, Burj Khalifa, Dubai internet City,… Vous avez du mal à situer les différents endroits de la ville de Dubai? Et si vous preniez le métro pour cela? Le réseau de Dubai est souterrain en ville et en viaduc partout ailleurs. Côté confort, les stations sont équipées de portes palières, et les rames sont entièrement climatisées.

Le saviez-vous? Le métro a été inauguré à la date symbolique du 09/09/09, lorsqu’une horloge géante a marqué 9h09 du soir dans une station attenant à l’un des plus grands centres commerciaux de Dubaï. Bonjour Dubai vous invite à prendre le métro comme si vous y étiez, c’est parti!

Par Randonnée

Rando à Dubaï, (UAE)

dubai-randoQuoique n’étant pas la capitale des Émirats arabes unis, Dubaï est devenue la ville la plus connue de la fédération.
Cette renommée est due notamment à la médiatisation de ses projets touristiques comme l’hôtel Burj-Al-Arab, le plus luxueux et le plus « étoilé » du monde, au gigantisme des projets immobiliers comme Palm Islands, presqu’île artificielle en forme de palmier, The World, archipel artificiel qui reproduit la carte du monde, la Dubaï Marina à l’architecture particulière et démesurée, sans oublier l’immeuble le plus haut du monde, le Burj Khalifa. Une randonnée citadine dans cette ville qui ne dort jamais. Découvrez les photos.

Par La Rando

Aide humanitaire des Emirats arabes unis au Mali

Dans le cadre de ses actions humanitaires, les Emirats arabes unis se sont formellement engagés à appuyer notre pays. Ils lui ont ainsi fait un don significatif, dimanche après midi au fret de l’aéroport de Bamako-Sénou. Le don se compose de 40 tonnes de vivres, des produits pharmaceutiques et des tentes. Les colis ont été réceptionnés par le ministre de la Santé, Soumana Makadji, représentant son homologue en charge de l’Action humanitaire. C’était en présence du représentant des donateurs, Fahd Abdrahamane, du président de la Croix Rouge malienne, Abdourahamane Touré, et d’une équipe de « National Medical Council Emirates News Agency-Wam » mobilisée spécialement pour l’occasion. Lire la suite sur Maliactu
Par La Rando

Le commerce des produits de beauté à Dubaï

L’expansion substantielle du marché des cosmétiques donne à Dubaï un statut de premier ordre avec un total du commercial extérieur en parfumerie et en produits de beauté d’une valeur totale de Dh16 milliards en 2012, contre Dh11 milliards en 2009 et Dh15 milliards en 2011.
Les importations de parfums et de produits cosmétiques se sont élevées à 10 milliards de dirhams, alors que les réexportations totalisaient Dh6 milliards, reflétant l’existence d’un marché actif des produits cosmétiques au sein de l’émirat.
La France arrive en tête des pays dont Dubaï importe des produits de parfumerie et produits de beauté, avec 2,6 milliards de dirhams d’importations en 2012, soit 27% du total des importations, suivie par les Etats-Unis avec une valeur totale de Dh1 milliard (une part de 11%). Lire la suite sur WAM

Par La Rando

Taux d’obésité aux Emirats arabes unis

Depuis 1971, le niveau de vie aux Émirats Arabes Unis (ÉAU) ne cesse d’augmenter. Dans cette région, la croissance est rapide, ce principalement grâce aux secteurs pétroliers et gaziers. Désormais, le taux de croissance a tendance à ralentir et à prendre un rythme convenable : depuis 2010, le taux de croissance tourne autour de 3,2 % par an.
Mais qu’en est-il du mode de vie ?
Le mode de vie des Émiriens est principalement tourné vers le divertissement. En effet, le secteur touristique contribue, aujourd’hui, à une grande partie du PIB. Il s’y est développé la culture de manger à l’extérieur plus que de manger chez soi. En 2009, 28 % des Émiriens, mangeaient au moins une fois par semaine à l’extérieur.
De plus, du fait de la mondialisation, la culture monde, provenant des Etats-Unis, a réduit l’influence culinaire traditionnelle des ÉAU, la malbouffe règne dans cette région. Ensuite, le changement rapide de mode de vie se caractérise par une diminution des activités physiques.
Qui est touché par ces changements rapides de mode de vie ?
Un tiers des personnes dans les Émirats arabes unis sont obèses et les trois quarts sont en surpoids. La fréquence de l’obésité chez les jeunes Émiratiens est deux à trois fois plus élevée que la norme internationale récemment publiée.
À  Abu Dhabi, près d’un tiers des écoliers sont obèses ou en surpoids, près de 10 % des moins de 5 ans sont anémiques selon une étude de 2010. Les écoliers des ÉAU sont 1,8 fois plus obèses que ceux des Etats-Unis.
On observe l’émergence de maladies chroniques chez les adultes comme les maladies cardiovasculaires, et le diabète de type 2 est une maladie courante chez les enfants. Les ÉAU affichent le deuxième taux de diabète le plus élevé au monde (20 %).
Lire la suite sur Katibin

Par La Rando

La fibre optique aux Emirats arabes unis

Les Emirats Arabes Unis sont classés parmi les leaders mondiaux dans la connexion des habitations au réseau de fibre optique, une réalisation rendue possible principalement par les énormes investissements d’Etisalat et totalisant un montant de plus de Dh19 milliards.
Selon l’étude annuelle menée par Panorama Research, les Emirats prennent la tête du classement avec un taux de pénétration de 72 pour cent. Le classement couvre tous les pays avec au moins 200.000 ménages où la pénétration du réseau optique est de 1 pour cent du nombre total de foyers.
En 2013, 36 pays étaient repris dans le Classement mondial, les Emirats occupant la première place devant la Corée du Sud, le concurrent le plus proche avec 57 pour cent des foyers abonnés. Les autres pays leaders dans ce domaine sont le Japon, la Russie, les Etats-Unis et la France. 

Par La Rando

Peine de mort aux Emirats Arabes Unis

Un officier de police a été condamné à la peine capitale par un tribunal de Dubaï pour avoir «torturé et tué, sans pitié, sa fille de huit ans». Un tribunal de Dubaï a condamné à mort mercredi un Emirati, a rapporté le quotidien Gulf News dans son édition en ligne. L’homme a été reconnu coupable d’avoir torturé ses deux filles, dont l’une est décédée.Un officier de police de 29 ans a été condamné à la peine capitale pour avoir «torturé et tué, sans pitié, sa fille de huit ans Wadima», selon le verdict du tribunal cité par le journal.
Lire la suite…

Par La Rando

Nombre de Français à Dubai

 
Le nombre de Français installés dans cet Émirat a doublé en cinq ans. Et ce n’est pas fini : 100 nouveaux ressortissants français s’inscrivent chaque mois au consulat. À Dubaï, ils constituent désormais la deuxième population d’origine européenne, après les Britanniques. 75% d’entre eux ont moins de 40 ans…

Sur les immenses avenues qui traversent les forêts de gratte-ciel de Dubaï, le luxe insolent s’exhibe sans complexe : des Lamborghini, des 4×4, toujours plus puissants, se comptent par milliers. Au volant de l’un d’eux, Dominique Caron, un expatrié français. « Ici, personne ne vous reproche d’avoir de l’argent, c’est un plaisir », jubile ce dentiste. Ce praticien a exporté son activité ici il y a cinq ans. Séduit, à l’image de nombreux étrangers, par la politique fiscale de l’Émirat : ni impôts sur les sociétés, ni impôts sur le revenu. Indiens, Pakistanais, Bri-tanniques, Américains… Les expatriés venus faire fortune à Dubaï représentent 88% des 2 millions d’habitants. « Je peux travailler comme je veux, avec le matériel que je veux, viser la qualité et je gagne bien plus qu’en France », affirme le dentiste, souriant de toutes ses dents.
Le cabinet dentaire de Dominique Caron, un « Versailles » miniature, se fond parmi les établissements médicaux du quartier Health Care City. Fauteuils Louis XIV, tapisseries fleurs de lys jaunes sur fond bleu… Un style pompeux pour attirer sa riche clientèle. À l’entendre, les Émirats arabes unis sont un véritable Far West. Dans cette société « sans syndicats, ni grèves », Dominique Caron se réjouit d’embaucher à sa guise, « quant aux licenciements, c’est… très libre ».

Des français de culture arabe, un plus valorisé
À l’instar de ce dentiste, les Français sont nombreux à avoir rejoint ce qu’ils surnomment « l’eldorado Dubaï ». Aujourd’hui, 100 de nos compatriotes s’inscrivent chaque mois au consulat de France. « Nous sommes environ 15000 Français aujourd’hui, précise Hubert Sévin, directeur de l’Alliance française, fraîchement arrivé dans l’Émirat. Le nombre a doublé en cinq ans. Les moins de 40 ans représentent 75% des expatriés. Les lycées saturent, il y a des listes d’attente, observe-t-il. Beaucoup de Français, issus de l’immigration d’origine nord-africaine parlant arabe ont trouvé leur place ici. » Des diplômés qui « se sentent sans doute un peu victimes de discriminations en France », analyse Hubert Sévin, se trouvent de fait avantagés à Dubaï.

Pour Laurent Rigaud, un des dirigeants des hôtels Golden Sands, « la crise que traverse la France explique également » cet afflux de compatriotes. De son bureau niché au 33e étage d’une tour design tout en verre et acier, l’expatrié surplombe une marina ultramoderne où se coursent les hors-bord et jet-ski. « Les Français cherchent des plateformes comme celle-ci, où il y a du travail, assure-t-il, en balayant dans un large geste le panorama qu’il a sous les yeux. De nombreuses entreprises françaises viennent pour participer à la construction de la ville. »De fait, les chantiers de complexes urbains, hôteliers ou balnéaires se multiplient dans ce qui n’était encore il y a seulement quarante ans qu’un désert où quelques pêcheurs de perles survivaient le long du littoral. Avant que ne commence l’exploitation du pétrole…
Lire la suite…