Oman met en valeur son patrimoine naturel

oman tourismeAlors que sa fréquentation internationale, surtout européenne, grimpe régulièrement depuis 2005, le Sultanat d’Oman investit massivement dans les infrastructures d’accueil en privilégiant le haut de gamme et la sauvegarde de son patrimoine naturel. man a fait le plein en 2013.  Quand le SETO avance des chiffres déprimants sur tant de destinations, le Sultanat affiche lui une croissance de 8,2 % par rapport à 2013.  Mieux encore, sur la base des visas, les autorités omanaises annonce une croissance des arrivées hexagonales de 17,25 % à la fin novembre.

Pour mémoire, en 2012, 40 000 Français avaient choisi de visiter le pays de Simbad.  Cerise sur le gâteau, les réservations Hiver 2013-14 sont encore plus en forme, avec une hausse qui frise les 110 % ! Le haut de gamme et l’environnement comme fers de lance. Avec la concurrence des Émirats voisins, Dubaï et Abu Dhabi en particulier, on a du mal à comprendre cet engouement.

Et pourtant, la géographie du pays l’explique déjà en grande partie. Avec ses 300 000 Km², Oman a une profondeur territoriale que les autres n’ont pas. Cela veut dire une offre naturellement plus diversifiée que celle de ces concurrents du Golf, avec du balnéaire, de la montagne, du désert, des gorges, des oasis et du nautisme.

À cela, il faut encore ajouter l’histoire séculaire et la population, très tournées vers la mer et les échanges commerciaux, qui donnent à Oman une consistance culturelle dont ses cousins émiratis n’ont pas hérité au même point. Lire la suite sur Tourmag…