Le livre « Vilain petit Qatar » et ses mensonges

qatar-livreCes dernières semaines, les essais sur le Qatar se sont multipliés. Certains relèvent d’études argumentées. D’autres ne dépassent pas le registre des anecdotes croustillantes tissées de révélations tonitruantes. D’autres enfin, mélangeant fantasmes, erreurs et approximations, relèvent des plus simplistes théories du complot.

Le dernier en date est signé par Nicolas Beau et Jacques-Marie Bourget. Son titre, Le vilain petit Qatar, permet de comprendre que les nuances ne seront pas de la partie. Le sous-titre « Cet ami qui nous veut du mal » lève les derniers doutes. La couverture (la tour Eiffel coiffée du drapeau mauve et blanc de l’émirat gazier) donne la tonalité : nous sommes menacés par un Etat conquérant bien déterminé à envahir la France. Le Qatar se donne en effet  « l’ambition d’acheter l’univers ». Il  tente de « s’imposer comme la nouvelle Athènes » et grâce à « l’instrument de conquête » que constitue sa richesse financière, le voilà en mesure de faire « trembler » la France. Rien que ça.

L’un des chapitres qui a plus particulièrement retenu notre attention, tant les accusations nous concernant sont fragiles, est le chapitre 10, intitulé « OPA sur l’islam de France ». Parlant de mon compte Twitter, les auteurs croient pouvoir écrire à la page 206 que « notre propagandiste n’hésite pas à mouiller le maillot pour dénoncer “ les franchouillards ” qui montrent une certaine tiédeur face au Qatar ». Je suis présenté comme un « propagandiste » du Qatar et naturellement rien ne vient étoffer cette accusation gratuite. Mieux, l’un des auteurs du pamphlet, Nicolas Beau, avec lequel j’ai récemment débattu sur le plateau de l’émission Arrêt sur images, n’a pas peur de la contradiction. En effet, lors de ce débat, il a trouvé pertinent de puiser abondamment dans les nombreux griefs (condition des ouvriers lamentable, libertés bafouées, etc.) que j’ai relevés dans mon essai pour étayer son argumentation… Lire la suite sur mon Blog Le Monde