Interview avec l’Explorateur Mike Horn

La Rando a eu la chance de s’entretenir avec Mike Horn, nouveau membre EXPLORE. Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore, Mike Horn est né à Johannesburg le 16 juillet 1966 en Afrique du Sud et est de nationalité Suisse.

C’est un explorateur mondialement connu. Une véritable force de la nature avec un grand coeur. Un exemple parmi tant d’autres dans son palmarès vertigineux d’explorateur et rien ne l’arrête.

Côté études, Mike Horn a étudié la science du mouvement humain à l’université de Stellenbosch à Western Cape, en Afrique du Sud. En ce moment, Mike Horn entreprend sa dernière expédition Pole2Pole de deux ans autour du globe via les deux pôles. Nous vous invitons à découvrir son interview exclusive accordée à La Rando. Attention, son goût de l’aventure risque d’être contagieux…


✅ La Rando: En quelques mots, qui es-tu?
Mike Horn ➖ Je suis quelqu’un qui vit de sa passion. On me qualifie d’aventurier, mais je préfère le terme explorateur.


✅ La Rando: D’où vient ta passion pour l’aventure ?
Mike Horn ➖  Quand j’étais jeune je voulais devenir Pilote de chasse ou explorateur. Je dévorais les bouquins d’aventures. Gosse, je me souviens d’avoir écrit à Jacques-Yves Cousteau pour lui proposer mes services.

Il ne m’a jamais répondu, et j’en ai été frustré. En grandissant, cette passion pour le plein air et le dépassement de soi s’est accentuée! Aussi, je ne pense pas être devenu un explorateur; il me semble être né explorateur.


✅ La Rando: Quelle est l’expérience de ta vie que tu as préférée ?
Mike Horn ➖  La traversée de l’Antarctique a été un des moments les plus forts de ma carrière de par la complexité d’une telle entreprise, en toute autonomie et sans assistance. De plus, cette expédition n’avait encore jamais été tentée.La plupart des gens pensaient qu’il s’agissait d’un exploit impossible avant que je leur prouve le contraire.

L’expérience a été très éprouvante physiquement, mais aussi mentalement. C’était une course contre la montre et une course contre moi-même. Après avoir quitté mon bateau «Pangaea», je me suis donné comme objectif d’arriver avant la fin de l’hiver. Une fois de plus, cette aventure m’a démontré l’importance de la force mentale.


✅ La Rando: Quels sont tes projets ?
Mike Horn ➖ Mon projet actuel est de terminer mon expédition Pole2Pole qui consiste à un tour du monde de 42.000 kilomètres dont l’objectif est de passer par les deux pôles, dans le sens Sud/Nord en bateau, en voiture, à pied, en ski et en kayak. J’aurais du la terminer l’an passé mais j’ai du prendre la décision de la retarder d’une année.


✅ La Rando: A tous les membres de La Rando qui nous lisent et qui t’encouragent, quels conseils leur donnerais-tu pour réaliser leur rêve ?
Mike Horn ➖  Commencer par quelque chose de simple où l’on peut tester nos capacités mais où il est aussi possible de repousser un peu ses limites afin de voir ce dont on est capable. La préparation et l’entraînement pour l’aventure sont essentielles. Il est important de prendre le temps de bien se préparer physiquement avant de gravir ou de dévaler les pentes enneigées. Gardez à l’esprit les risques potentiels, les mesures de sécurité. Veillez à bien vous alimenter. Optez pour un équipement adapté à vos besoins et aux conditions météo. Prenez soin de votre matériel. Pensez aux appareils de communication et surtout, prenez conseil auprès des professionnels.


Propos recueillis par Karim Akachar pour La Rando


Présentation vidéo de Pole2Pole 

 


▶️ Pour suivre Mike Horn dans ses aventures :

📌 Site web: http://www.mikehorn.com/

📌 Page Facebook: https://www.facebook.com/PangaeaMikeHorn/

📌 Groupe Facebook: https://www.facebook.com/groups/mikehorn/