Droits de l'Homme en Arabie Saoudite

droits-homme-arabie-saouditeUn tribunal saoudien a condamné samedi deux défenseurs des droits de l’Homme à de lourdes peines de prison et dissous leur association, a rapporté un correspondant de l’AFP. Le juge de la cour criminelle de Ryad a ordonné, dans un verdict, “la dissolution, pour non obtention d’autorisation, de l’Association saoudienne pour les droits civiques et politiques (ACPRA) et la saisie de ses avoirs”.
Il a également confirmé une peine de six ans prononcée par un tribunal de première instance contre l’un des animateurs de l’association, Abdallah al-Hamed, et y a ajouté une nouvelle peine de cinq ans.
M. Hamed a été aussi condamné à une interdiction de voyage de onze ans qui commencera à sa sortie de prison.
L’autre animateur de l’ACPRA, Mohammed Gahtani, a été condamné à dix ans de prison et à une interdiction de voyage de dix ans à sa sortie de prison.
Lire la suite…