Vente de Rafale aux Émirats arabes unis

Le ministre des Affaires étrangères s’est félicité de l’avancée des négociations, expliquant que “les choses se présentent positivement” sans livrer de détails.  “Les choses se présentent positivement”, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, qui s’est dit “optimiste” à propos de la vente d’avions de combat Rafale aux Émirats arabes unis. Interrogé par l’Agence France-Presse, il a cependant refusé de préciser qu’une éventuelle commande porterait sur 60 appareils et qu’elle pourrait être passée cette année, des chiffres évoqués l’an dernier par les médias.

“Les accords sont faits quand ils sont signés. Mais nous avons abordé ce sujet avec le prince héritier (cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane) que j’ai rencontré” lundi à Abu Dhabi, a déclaré Laurent Fabius. “Il y a des discussions. Les discussions continuent. Nous sommes optimistes, Jean-Yves Le Drian (le ministre français de la Défense) et moi-même”, a-t-il ajouté.

Les négociations n’ont pas encore abouti

Laurent Fabius s’est cependant gardé de crier victoire : “Je suis toujours prudent, mais les choses se présentent positivement.” Le Rafale, longtemps boudé sur les marchés étrangers, a remporté ses deux premiers contrats à l’exportation en 2015, avec 24 appareils vendus à l’Égypte et 24 autres au Qatar.

Lire la suite sur LePoint.fr…