Tourisme en pleine croissance pour la jeunesse musulmane

En pleine expansion et pleine cure de jouvence, la belle vitalité du tourisme islamique ne se dément pas au fil des ans, et puise dans le vivier de la jeune génération musulmane d’Arabie saoudite, de Malaisie et de Turquie sa plus grande source de voyageurs, avides de voir du pays.

Selon une étude, rendue publique jeudi, réalisée par Fazal Bahardeen, directeur général de HalalTrip, le spécialiste du voyage islamique, en collaboration avec Mastercard, il ressort, outre le premier point ci-dessus mentionné, que, dans leur ensemble, les jeunes musulmans, âgés de 20 à 36 ans et disséminés sur les cinq continents, ont en commun leur soif de découvrir le monde.


En parlant de voyage, La Rando organise la “MISSION EVEREST 2018”

Vous souhaitez accéder au camp de base de l’Everest tout en participant à une mission humanitaire organisée par La Rando ? Cliquez ici.


Une curiosité insatiable qui, dans les cinq à dix années à venir, va les amener à doubler, ou presque, leur budget consacré à des circuits touristiques halal, entraînant par là même un formidable boom du tourisme islamique qui pesait déjà de tout son poids dans la balance touristique mondiale et devrait avoisiner les 300 milliards de dollars d’ici à 2026.

Il est à noter qu’en 2016, les dépenses de voyage des jeunes musulmans se sont élevées à la coquette somme de 55 milliards de dollars, tandis que le tourisme halal était riche de ses 156 milliards de dollars engrangés au cours du même laps de temps, s’imposant comme l’un des segments de voyages à la plus forte croissance à l’échelle internationale.

Alors que le florissant tourisme islamique n’a cessé d’étoffer son offre en l’espace d’une décennie, tant sur le plan des destinations à visiter que des prestations de service, désireux de satisfaire une clientèle musulmane en quête d’un dépaysement qui ne dérogera pas à ses principes éthiques et favorisera l’accomplissement du devoir religieux, la jeunesse musulmane s’avère être une vraie mine de globe-trotters en herbe.

Un constat dont se réjouit Fazal Bahardeen : « Les voyages au sein de cette jeune génération de musulmans sont en plein essor, car cette clientèle éduquée, qui dispose de revenus plus élevés, recherche plus d’expériences exotiques et désire découvrir des destinations plus éloignées que du temps de ses parents », analyse-t-il.

 

Le tourisme halal a indéniablement de beaux jours devant lui. Parmi ces amateurs d’évasion en recrudescence qui lui donnent un coup de jeune, les Indonésiens, Egyptiens et Kazakhs bouclent leurs valises plus facilement et fréquemment qu’auparavant, comme le met également en lumière l’étude supervisée par Fazal Bahardeen.

Source: Oumma & La Rando