Par La Rando

Les manifestations continuent à Bahreïn

manifestation-bahreinDes chiites bahreïnis ont manifesté vendredi par milliers, à l’appel de l’opposition, après des heurts nocturnes entre jeunes activistes et policiers dans des villages de la périphérie de Manama. L’opposition chiite avait appelé à manifester pour protester notamment contre l’arrestation d’un dirigeant du principal groupe de l’opposition, la formation chiite Al-Wefaq. Khalil Marzouk est détenu sous l’accusation d’«incitation au terrorisme».

La manifestation sur la grande artère de Budaï, à l’ouest de la capitale, n’a pas été marquée par des violences, ont indiqué des témoins.

Par contre, de petits groupes de manifestants qui ont tenté de marcher sur l’ancienne Place de la perle, proche du centre de Manama, ont été dispersés par des tirs de gaz lacrymogènes de la police, selon les mêmes sources.

La Place de la perle avait été l’épicentre de la contestation des chiites, majoritaires à Bahreïn, contre la dynastie sunnite des Al-Khalifa au printemps 2011, dans le sillage du Printemps arabe. Depuis, la place a été interdite aux manifestants.

Au cours de la marche de vendredi, des protestataires ont déployé des drapeaux bahreïnis et crié des slogans comme «révolution jusqu’à la victoire» et «nous n’oublierons pas les martyrs». Lire la suite sur Lapresse.ca

Par La Rando

La révolte continue à Bahreïn

bahrein-anonymousA moins d’un mois du Grand Prix de Bahreïn, quatrième manche du Championnat du monde, de nouveaux incidents ont éclaté dans le royaume. Tandis que le parti shiite Al Wefaq tenait congrès jeudi, son porte-parole le Cheik Ali Salman a réitéré les demandes de la majorité de la population.
Nous voulons mener une révolution pacifique vers une monarchie constitutionnelle, avec un gouvernement élu, et plus un système tribal qui permet à une famille de détenir tous les leviers du pouvoir, a-t-il déclaré à l’AFP. Nous exigeons l’ouverture de négociations sur les réformes du régime.” Lire la suite sur Eurosport.fr

Par La Rando

Manifestations à Bahrein

Mideast BahrainL’activiste bahreïnie Zainab al-Khawaja, a été condamnée en appel a trois mois de prison pour avoir insulté un fonctionnaire, rapporte ce vendredi l’agence de presse de Bahreïn (BNA).
Le royaume, dirigé par une monarchie sunnite, héberge la Ve flotte américaine. Il est en proie à une agitation politique depuis les grandes manifestations de mars 2011, qui avaient pour centre la «Place de la perle» à Manama et visaient à obtenir la fin de l’hégémonie politique de la monarchie et l’octroi de réels pouvoirs au parlement.

Déjà condamnée deux fois

Zainab al-Khawaja est la fille du célèbre activiste chiite Abdulhadi al-Khawaja, qui purge une peine d’emprisonnement à vie. Il est l’une des figures emblématiques du soulèvement de 2011. «La cour d’appel a invalidé l’acquittement de Zainab al-Khawaja et la condamne à une peine de trois mois d’emprisonnement,» a déclaré BNA, citant le procureur général Amina Isa.
Lire la suite…