Par La Rando

La diaspora algérienne pour développer le pays

diaspora algerienneUne trentaine d’entrepreneurs de la CAP, des représentantes de Seve, les P-DG d’Alliance Assurances, du groupe Dahli, le DG de l’école de management MDI, la directrice de l’Aniref, le directeur de la Chambre algérienne de commerce ainsi que des dizaines de chefs d’entreprise algériens établis en France ont participé en particulier à ce colloque. Lire la suite “La diaspora algérienne pour développer le pays”

Par La Rando

Algérie: Un transfert vers Dubaï tourne au cauchemar

Plus de 670 000 dollars ont été illicitement transférés vers une banque à Dubaï par un importateur originaire de Tébessa, avons-nous appris de source douanière. C’est le fruit d’une transaction conclue il y a plus de 7 mois par le gérant d’une société d’import-export basée à Bir El Ater, dans la wilaya de Tébessa, avec un prétendu industriel émirati exerçant dans le prêt-à-porter de luxe. «Prétendu», car au lieu des robes de mariée, des costumes pour homme et des ensembles pour fille qu’ils étaient censés trouver, ce sont plusieurs lots de vieux vêtements, c’est-à-dire du chiffon, que les agents des Douanes du port de Annaba ont découverts au moment de l’inspection, hier après-midi, des 4 containers. Lire la suite “Algérie: Un transfert vers Dubaï tourne au cauchemar”

Par La Rando

Les Emirats arabes unis développent l’investissement en Algérie

dubai-algerie-emirats-immobilierL’ambassadeur des Emirats arabes unis à Alger, Ahmed  Ali El Mil Zaabi, a exprimé jeudi la disposition de son pays à participer à la réalisation des programmes de logements que l’Algérie compte lancer, indique un communiqué du ministère. L’ambassadeur des Emirats arabes unis a indiqué lors de l’audience que lui a accordée le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville,  Abdelmadjid Tebboune, que l’objectif des entreprises émiraties était de «développer l’investissement en Algérie». M. Tebboune a souligné à cet effet la coopération «privilégiée» entre  les deux pays frères fondée sur l’échange d’expertises et la coordination dans  le domaine de l’habitat et des équipements publics, selon le communiqué.


Il a également présenté les opportunités offertes pour un partenariat prometteur en matière de développement urbanistique, saluant les moyens de soutien et d’appui apportés par l’Etat des Emirats «frère». Cette rencontre intervient dans le cadre du renforcement des relations bilatérales qui lient les deux pays et la promotion de leur coopération dans différents domaines, selon le communiqué.

Source: elmoudjahid.com

Par La Rando

L’Algérie au festival du film de Dubaï

qatar-cinemaAvec une obstination sans faille, le cinéma algérien se montre dans les grands festivals, comme au 10e Festival de Dubaï, avec les longs métrages de Hakkar Zahzah et d’autres courts métrages. Un bataillon de cinéastes arabes est de retour au Festival du film de Dubaï pour relever le défi face à la machine de la fiction américaine. Le Festival de Dubaï est avant tout organisé cette année pour fêter son dixième anniversaire, une affaire arabe, avec des valeurs sûres comme  Amor Hakkar, Abdenour Zahzah, Mohamed Malas, le cinéaste et écrivain syrien, Hany Abu Assad, le réalisateur palestinien qui a ouvert le festival avec son film Omar, déjà primé à Cannes. Et aussi Rachid Masharaoui, autre talentueux auteur palestinien, Jilali Farhati, cinéaste marocain essentiel qui ne quitte jamais Tanger où il tourne tous ses films, Laïla Marrakchi, jeune Marocaine, qui a fait courir des milliers de spectateurs avec son précédent film Marock qui sentait l’odeur du soufre, et bien d’autres cinéastes arabes du Liban et de la Jordanie…
Rythme très dense de projections, débats, conférences, stars sur le red carpet, le Festival de Dubaï s’annonçait dès le départ comme un grand moment de découvertes, un brillant feu d’artifice d’images.

Avec La Preuve, une délicate histoire sur le thème de la virilité, le fait d’avouer publiquement ou non son impuissance, Amor Hakkar est sur la ligne de départ pour le grand prix (Muhr Award) du Festival de Dubaï. Amor Hakkar s’adonne seul à un travail d’écriture et de mise en scène d’une grande exigence et finit par être sélectionné dans les grands festivals, Locarno, Sundance, Dubaï. Zahzah, de son côté, est en concours dans la section documentaires. Mohamed Malas s’investit beat, comme beaucoup et à tous les stades de la réalisation de ses films. Après le singulier plaisir laissé sur les traces de ses précédents opus, Passion et surtout Ahlam Al Madina (les rêves de la ville), Malas a réussi à concilier fiction et écriture poétique dans son nouveau film intitulé Soullam Ila Dimashq (échelle pour Damas) tourné dans le rude contexte actuel de la situation en Syrie. Soullam Ila Dimashq est un docu-fiction avec des moments de cinéma fantastique et imaginaire.

Dans une belle et vieille demeure du centre-ville de Damas, douze jeunes gens venus de toute la Syrie louent des chambres, comme étudiants ou jeunes employés, quand soudain l’insurrection éclate. C’est un huis clos, un regard sur le passé syrien, sur les années de dictature. C’est une œuvre très réussie, habilement mise en scène. Fortes images à l’appui, Rachid Masharawi revient à Dubaï, après le succès de Laïla Birthday (2007) avec Palestine Stéréo, une chronique décapante de la vie palestinienne, avec de bons acteurs et de grandes envolées d’humour. Désirant émigrer au Canada, deux frères, Sami et Milad (Stéréo), la trentaine, essayent de gagner l’argent du voyage. Ils louent du matériel stéréo et vont jouer dans les mariages. Sans clichés, c’est la vie quotidienne en Palestine avec ses perspectives multiples, complexes, drôles et difficiles à la fois.

Dans Les Secrets de l’oreiller, Jilali Farhati filme le portrait d’une jeune Marocaine qui découvre à la mort de sa mère que celle-ci était une prostituée. Une dure révélation qui lui tombe sur la tête. Toute une vie inavouable, cachée soigneusement et soudain révélée au grand jour. Film noir, particulièrement dramatique dans la lignée d’orgueil et de désespoir qui marque le quotidien de la vie au Maghreb. Cherien Dabis, jeune cinéaste jordano-américaine, est aussi en compétition avec son nouveau film May in the summer. L’héroine retourne chaque été de New York à Amman dans sa famille. Cette fois-ci, c’est la veille de son mariage. Drôle et parfois pathétique chronique urbaine dans la haute société jordanienne, un monde entre deux : la Jordanie et l’Amérique. Il faut encore signaler dans ce bon bouquet de fictions arabes les films du Libanais Mahmoud Hojeij, une première tentative dans le long métrage fiction : Stable, Instable qui se passe à Beyrouth, durant la dernière année de la guerre civile, sept personnages au total à la recherche d’eux-mêmes…

Source: El Watan

Par La Rando

Emirates augmente le tourisme international en Algérie

emirates-dubaiDans quelques semaines, la société de transports Emirates Airlines va célébrer un an de présence sur le marché algérien. Une occasion de dresser le bilan et de prévoir l’avenir. Depuis son lancement au mois de mars 2013, Emirates a transporté plus de 73,000 passagers entre Dubaï et Alger « propulsant ainsi le tourisme international entre l’Algérie et plusieurs destinations au Moyen-Orient, en Asie Subcontinentale, en Extrême Orient et en Asie Australe », a indiqué la compagnie dans un bilan préliminaire.

Cette performance atteinte en quelques mois n’est pas le fruit du hasard. Selon Adil Al Ghaith, vice-président des opérations commerciales pour l’Afrique du Nord et de l’Ouest, qui s’est exprimé récemment à Dubaï, «Nous offrons à nos passagers le plus haut niveau de confort sur les nouveaux appareils assurant le trajet en partance et à destination d’Alger. Les nouvelles fonctionnalités des Airbus A340-500 incluent en particulier des suites en Première classe et des systèmes de divertissement ultra modernes disponibles dans toutes les classes».

La compagnie, qui a démarré avec un vol hebdomadaire, est passée à deux vols par semaine. En plus de multiples dessertes et correspondances offertes au voyageur algérien, la compagnie émiratie est connue par ses options et offres de luxe. « Les passagers de toutes les classes profiteront du système de divertissement  ICE récompensé à maintes reprises. Une centaine de chaines de divertissement à la demande offrant plus de 120 films internationaux, plus de 60 programmes de télévision, des jeux vidéo, 400 canaux musicaux pour tous les goûts. L’expérience au vol inclut également des menus exclusifs servis par un personnel Emirates originaire de 130 destinations comprenant l’Algérie », explique la compagnie dans un communiqué.

E. W.

Source: Focus Algerie

Par La Rando

Mission économique algérienne aux Emirats Arabes Unis

algerie-qatarLa Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) organise une mission économique aux Emirats arabes unis du 19 au 22 mai prochains, a appris l’APS hier, auprès de la chambre. Selon la même source, cette mission intervient dans le cadre du renforcement de la coopération économique et de partenariat entre l’Algérie et les Emirats arabes unis.
Elle se tiendra en marge de la conférence sur la promotion de l’investissement en Algérie prévue à Dubaï et à Abu Dhabi les 20 et 21 mai 2013 et qui sera  animée par le ministre de l’Industrie, de la PME et de la promotion de l’investissement, M. Cherif Rahmani.
Une réunion du conseil d’affaires algéro-émirati sera également organisée à l’occasion, a-t-on ajouté. L’Algérie et les Emirats arabes unis avaient créé, fin avril 2012, une commission de suivi des dossiers de l’investissement en partenariat, à l’occasion  de la tenue à Alger de la 10e commission mixte.  Lire la suite sur El Moudjahid

Par La Rando

Le prince héritier d’Abu Dhabi en Algérie

Mohamed Ben Zayed Al Nahyane prince abu dhabiLe président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu, mardi à Alger, le prince héritier d’Abu Dhabi, commandant en chef adjoint des forces armées de l’Etat des Emirats arabes Unis, Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane, en visite de travail et de fraternité de deux jours en Algérie.
L’audience s’est déroulée au Palais du peuple en présence du Premier ministre Abdelmalek Sellal, du ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale, Abdelmalek Guenaizia, et du chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), Ahmed Gaid Salah.
 
Ont également assisté à l’audience le ministre des Finances, Karim Djoudi, le ministre de l’Industrie, des PME et de la Promotion de l’investissement, Chérif Rahmani et le ministre délégué chargé des Affaires africaines et maghrébines, Abdelkader Messahel.
Lire la suite…

Par La Rando

Investir à Dubai dans les Emirats Arabes Unis

Dubai n’est plus à présenter! De nombreuses compagnies aériennes desservent Dubai au départ de la plupart des capitales européennes et de certaines villes de province. Du fait de son attrait pour les investisseurs et touristes du monde entier, Dubai est devenue une ville où un occidental peut vivre en toute sérénité, et trouver facilement ses repères. Cosmopolite et animée, c’est aussi l’une des villes les plus sûres au monde.  Galeries commerciales de luxe, restaurants, services de santé de pointe et vie nocture animée. A Dubai, la législation a sécurisé l’achat pour les étrangers, qui peuvent acquérir des biens en pleine propriété (freehold). Lire la suite “Investir à Dubai dans les Emirats Arabes Unis”