Comment réagit-on lorsque l’on est confronté à la survie ?

À l’été 2015, Sarah Marquis enfile son sac à dos de 32 kilos pour affronter pendant trois mois la nature australienne.

Crocodiles “mangeurs d’hommes”, serpents mais surtout le besoin de chercher de l’eau et de la nourriture tous les jours dans une nature plutôt hostile, l’aventurière suisse, pourtant habituée aux longues marches, a dû affronter des dangers qu’elle n’avait jamais eu à affronter jusqu’ici.

 

De ces trois mois d’expérience, elle a écrit un livre, Instincts, aux éditions Michel Lafon. Et à l’occasion de la promotion de son livre, nous lui avons demandé ce qu’elle avait appris de ces instants où l’on se dit “c’est fini”.

Et c’est avec un grand sourire qu’elle nous a répondu. Car même si elle admet qu’elle a connu des moments de désespoir, elle n’utilisera jamais le mot, répondant qu’il faut rester positif dans toute situation.

Elle nous explique ce qu’elle en a tiré dans la vidéo ci-dessous.

 

Rencontre avec Sarah Marquis : 17 mois de marche dans le désert

 

Sarah Marquis – Contre Le Vent En Mongolie

 

Sources: La Randohuffingtonpost