Randonnée mont Whitney en Californie (USA)

mont WhitneyLe mont Whitney, est un sommet culminant à 4 421 mètres d’altitude dans le centre de la Californie, à l’Ouest des États-Unis, ce qui en fait le plus haut sommet du pays en dehors de l’Alaska. C’est aussi le point culminant de la Sierra Nevada. Il est constitué de granite. Il est nommé par les membres du California Geological Survey, qui tentent son ascension en 1864, mais ce sont des autochtones qui réussissent à le gravir avec succès pour la première fois en 1873. Plusieurs observations scientifiques, notamment à caractère astronomique, y sont menées à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. L’accès au sommet est très prisé et nécessite la difficile obtention d’un permis. La montagne est protégée par la réserve intégrale John Muir et la forêt nationale d’Inyo à l’est, tandis qu’elle est incluse dans le parc national de Sequoia à l’ouest.

Le mont Whitney est né du processus qui a formé la Sierra Nevada. Il est constitué de granite émis en profondeur au Crétacé. Durant le Néogène, le soulèvement de la chaîne le long de la faille normale qui la sépare de la province géologique de Basin and Range, à l’est, a permis la formation de glaciers et d’écoulements fluviaux qui ont participé à l’érosion et ont mis au jour le granite.

Le sommet possède un climat alpin. Il se situe au-delà de l’étage alpin, ce qui explique que peu de plantes poussent près de la cime. Polemonium eximium est une plante en coussin endémique de la Sierra Nevada adapté à ces conditions de vie. Aucun animal ne vit durablement dans ce milieu, mais il est possible de rencontrer le Petit apollon (Parnassius phoebus) et le Roselin à tête grise.