Randonnée éco-responsable: conseils pour vos prochaines vacances

Randonnée éco-responsable

Les beaux jours arrivent plus tôt que prévu. Avec les premières randonnées du printemps, c’est l’occasion d’explorer la nature sans détruire la flore ni mettre en danger la faune. Mais pour cela, il y a certaines mesures à prendre. Cela ne se limite pas qu’à la protection de l’écosystème. Nous le savons, le tourisme durable est un concept assez nouveau pour beaucoup de voyageurs, mais il a rapidement gagné en pertinence ces dernières années. Dans cet article, nous vous donnerons quelques conseils pour bien réussir vos randonnées éco-friendly.

Laissez votre place propre

Même si c’est la base et le coeur de la randonnée, l’écologie prend une place importante quand on se rend dans la nature. Bien entendu, nous n’allons pas vous faire toute la liste des gestes et réflexes à avoir mais vous pouvez très bien planifier et vous préparer pour cela.

Par exemple, quand vous faites du camping, essayez de camper sur des surfaces durables tout en éliminant les déchets accumulés durant le séjour. Cela concerne aussi votre habitat où vous pouvez trouvez des solutions d’économies d’énergie en cliquant ici. Concernant les feux de camp, minimisez-les. Le respect de la faune est primordial bien entendu. Et pour finir, la bienveillance est vivement conseillée envers les autres voyageurs.

Gardez, si possible, vos déchets avec vous et séparez-les pour les recycler lorsque vous rentrez chez vous ou en ville. Tout ce que nous apportons avec nous, nous le ramènerons avec nous. Même les déchets biodégradables tels que les pelures de fruits, les graines et les noyaux doivent être conservés, car si vous les jetez le long du sentier, ils peuvent affecter l’équilibre naturel de l’écosystème.

Et si vous ramassez également des déchets lors d’une randonnée, là je vous dis bravo 🙂 D’ailleurs, c’est ce que nous faisons lors de nos treks l’étranger avec La Rando.

Prenez conscience que toutes les activités liées au voyage, y compris la randonnée, sont régies par les mêmes règles.  Où qu’on aille, dans la plupart des destinations du monde, vous serez à proximité d’un parc, d’une réserve naturelle, d’une forêt, d’un désert ou d’une montagne.

Evitez la foule

Randonnée éco-responsable implique de prendre des décisions conscientes pour protéger l’environnement, mais aussi les populations locales et leurs économies. Par exemple, n’allez pas dans des endroits très touristiques. Favorisez le hors saison. En visitant des parcours hors saison, vous protégez l’environnement et vous aidez également les populations locales à gagner leur vie toute l’année et pas uniquement pendant la haute saison.

Par exemple, le Népal où l’on peut très bien faire des 4000 mètres toute l’année… Vous contribuerez à financer la conservation de l’environnement, de la culture, et vous donnerez aux habitants une incitation supplémentaire à protéger leur région également, en particulier dans les endroits où la protection de l’environnement naturel n’est pas une préoccupation.

Ne faites pas du hors sentier

Il est bien tentant de faire du hors piste quand la randonnée est de toute beauté. Mais c’est une erreur, restez fidèle aux sentiers. Vous éviterez la perturbation de l’écosystème. Partez du principe qu’un sentier de randonnée est déjà un préjudice à la nature, il est donc important d’être respectueux de l’environnement et de ne pas l’endommager davantage. Cela évitera de mettre en danger la faune et l’environnement. En respectant cela, la nature vous le rendra déjà assez avec ses magnifiques paysages.

Laissez tout ce que vous voyez ! Par exemple, n’emportez pas de fleurs, de plantes, de roches, de terre ou de sable avec vous. Un adage à retenir lors de vos prochaines sorties : «ne laissez que des empreintes de pas, ne prenez que des souvenirs».

Pour conclure

Randonner dans un endroit naturel ne peut être que bénéfique pour vous. En respectant ces règles, cela ne peut être que positif pour vous et la nature. En ces temps de pandémie, vous vous sentirez moins déprimés et plus créatifs.