Nouvelle usine d’aluminium à Abu Dhabi

usine aluminium abu dhabiUne nouvelle usine d’aluminium verra le jour à Abu Dhabi pour un coût de Dh440 millions. Cette usine va créer plus de 200 emplois et l’émirat cherche à diversifier son économie grâce à cette dernière. Emirates Aluminium roulement (Emiroll), une joint-venture avec Dubal Holding Investments Dubaï et le groupe industriel basé à Singapour Mars, va construire une usine de laminage d’aluminium dans le Khalifa Industrial Zone Abu Dhabi (Kizad).

Khalid bin Kalban, directeur général et chef de la direction de Dubai Investments, a déclaré que l’investissement Dh440 millions serait un coup de pouce pour le secteur manufacturier.

Les Émirats arabes unis vise à réduire la part du PIB qui provient des recettes de l’énergie d’environ 30 pour cent à 20 pour cent au cours des 10 à 15 prochaines années en augmentant les services et les secteurs de l’industrie. Le gouvernement veut que le secteur manufacturier pour compenser un quart du PIB total des EAU en 2025 – plus du double du chiffre actuel de 11 pour cent.

«Les investissements de Dubaï dispose déjà d’un solide portefeuille dans le secteur de la fabrication, et le lancement de Emiroll va diversifier davantage sa base de produits, en particulier dans les matériaux de construction et les industries connexes», a déclaré M. bin Kalban.

À la fin de l’année prochaine, l’usine devrait fabriquer 65.000 tonnes de bobines d’aluminium par année pour des applications dans les industries en aval, tels que les pièces automobiles du corps, volets roulant, des moulages de garage, plateaux conteneurs, des boîtes et des aérosols. Cet ajout au marché ajoutera environ 200 nouveaux emplois tout en apportant des possibilités indirectes supplémentaires que la demande pour les produits laminés plats en aluminium continue de croître.

Les EAU produit plus de la moitié des 4,5 millions de tonnes de la CCG d’aluminium primaire par an, mais seulement 10 pour cent de qui va vers des applications en aval. Et selon Anoop Fernandes, analyste principal chez Valeurs mobilières et investissement basée à Bahreïn, il y a une lacune dans le marché régional.