Le Mondial 2015 de handball au Qatar

handball qatar mondial 2015Loin de la lumière médiatique de la Coupe du Monde de football 2022 et des polémiques qui l’accompagnent, le Qatar travaille aussi, plus discrètement, à l’organisation du Mondial de handball qu’il accueillera dans à peine plus d’un an, en janvier 2015. Les organisateurs de ce Mondial-2015 parlent de Lusail comme de “la banlieue de Doha”, mais c’est déjà un peu le désert, de sable et de poussière.

Et c’est là, à une vingtaine de kilomètres de la capitale, juste à côté du circuit de MotoGP, qu’est déjà largement sortie de terre la salle de 15.300 places qui doit accueillir la finale ainsi que les cérémonies d’ouverture et de clôture du tournoi. Plus de 15.000 places, c’est beaucoup. A titre de comparaison, le Palais Omnisports de Paris-Bercy compte 14.500 sièges en configuration sports de salle.

Mais pour Imad Ali, le directeur de projet du site, interrogé par l’AFP, il s’agit de faire de cette “arena” où l’on jouera aussi au volley et au basket “une référence internationale”. Car ce tournoi, premier championnat du monde d’un sport collectif organisé par le Qatar, doit servir de vitrine du savoir-faire de l’émirat, qui n’a pas renoncé à son rêve olympique mais qui doit faire face aux critiques quant aux conditions de travail des ouvriers sur ses chantiers.

Alors, à Lusail, tout, des finitions aux sièges, des tableaux de score aux éclairages, de l’acoustique à la climatisation, sera “dernier cri”.

Retourner les sceptiques. Et tant pis s’il faut aller très vite. “Ce n’est pas parce qu’on va vite qu’on laisse la sécurité de côté. On s’arrange pour réduire au maximum le temps de prise de décision”, assure Imad Ali. “Nous sommes fiers de dire que tout a été fait sans un seul accident majeur”, a de son côté affirmé à l’AFP le président de la fédération qatarie de handball, Ahmed Al Shaabi. Outre Lusail, le Qatar va proposer trois autres salles ultra-modernes pour héberger les 84 matchs du Mondial. Lire la suite sur courrier-picard.fr…