La culture du Bahreïn au festival d’Asilah

bahrein cultureDécouvrir les multiples facettes de la culture du Royaume de Bahreïn en deux semaines seulement, c’est possible. Le Festival international culturel d’Asilah dans sa version 2014 vous le promet. La participation du Royaume de Bahreïn se profile comme une invitation tout d’abord à la découverte, ensuite un voyage décoiffant au cœur de la culture de ce pays, et enfin une plateforme sérieuse pour le dialogue culturel qui réunit les nations. À travers cette participation, le Bahreïn vise à «exposer ses productions culturelles, artistiques, humanistes, historiques et à les transposer au Maroc. Pour cela, nous avons concocté un programme exceptionnel dont l’élaboration a nécessité plusieurs mois de travail», pour ne prendre les termes de la ministre de la Culture bahreïnie, Sheikha Mai bint Mohammad Al Khalifa. Par ces activités, l’invité d’honneur de cette édition entend promouvoir sa culture et ses traditions. Tous les ingrédients de la culture bahreïnie sont réunis au Moussem. La peinture à l’huile et la peinture murale, la gravure, la sculpture, la littérature, la musique, le documentaire, la gastronomie, et la mode, l’histoire et le patrimoine culturel de ce pays frère se révèlent à travers les créations authentiques des Bahreïnis.

Le pays est présent aussi aux colloques organisés dans le cadre de la vingt-neuvième session de l’Université d’été Al-Mouatamid Ibn Abbad à la Bibliothèque du Prince Bandar Bin Soltan. À cette occasion, des personnalités du monde de la diplomatie, de la culture et des arts s’attellent à promouvoir l’identité, l’histoire, la culture, le patrimoine et la civilisation bahreïnis. Il y a aussi le Jardin Ahmed Al Bakkali, qui accueille un salon du livre où sont exposées les dernières publications bahreïnies. «Le Royaume du Bahreïn est présent au Maroc avec son patrimoine et son héritage humain à travers un défilé des habits traditionnels bahreïnis qui transpose l’expérience du Festival annuel du patrimoine 2014, met en valeur le costume populaire et l’artisanat bahreïnis», ajoute la ministre de la Culture du Royaume de Bahreïn. Et pour découvrir la gastronomie bahreïnie, un café culturel bahreïni est organisé dans le but de permettre aux visiteurs de se déguster les plats traditionnels du pays.

Une source de fierté

Dans un article publié par le journal bahreïni «Al Watan», l’écrivaine et journaliste bahreïnie Fatima Abdallah Khalil souligne qu’au cœur d’Asilah, la civilisation bahreïnie va jaillir telle «une source d’eau douce». Une source de fierté qui offre aux festivaliers l’opportunité de découvrir l’histoire, le patrimoine, l’art, la littérature et les créations authentiques des Bahreïnis. À cette occasion, Fatima Abdallah Khalil explique que le Royaume de Bahreïn représente un modèle de pays du Golfe arabe unique, doté d’un patrimoine matériel et immatériel célébré lors du festival, reflétant son authenticité, sa profondeur culturelle, sa civilisation et les qualités humaines des Bahreïnis. L’écrivaine et journaliste s’est félicitée de la participation distinguée du Royaume de Bahreïn au Festival culturel international d’Asilah qui «draine des personnalités politiques, intellectuelles, arabes, africaines, internationales et qui est marqué par l’organisation de colloques et de différentes activités artistiques et culturelles. Le festival renforce l’identité et l’image de la petite ville marocaine d’Asilah en tant que pôle culturel et touristique important, la cité occupant, désormais, une place privilégiée sur la scène culturelle marocaine.»

Source: Lematin.ma