KhalifaSat, un satellite made in Emirats arabes unis

KhalifaSat dubai emirats arabes unis satelliteConnaissez-vous KhalifaSat? C’est le premier satellite construit localement par les Emirats arabes unis va bientôt être envoyé dans l’espace. Une révolution pour le monde arabe qui entre dans l’ère de la technologie de l’espace.  Son Altesse Cheikh Mohammad Bin Rashid Al Maktoum, Vice-président et Premier ministre des Emirats arabes unis et souverain de Dubaï,a visité les locaux de l’institut pour la science et la technologie avancées (EIAST). Lieu où se construit le premier satellite des Emirats arabes unis. Une première dans le moinde arabe! Quand sera t-il lancé en orbite? Selon Son Altesse Cheikh Khalifa Bin Zayed Al Nahyan, ce serait pour 2017.
Notons que les Emirats ont déjà des satellites en orbite, DubaiSat1 et DubaiSat2, qui ont été construits à Séoul, en vertu d’un arrangement de partage des connaissances avec la société sud-coréenne Satrec. Quand à KhalifaSat, vingt ingénieurs émiratis ont joué un rôle dans la construction des deux satellites, en vue de développer une expertise et d’assurer les prochains satellites sont construits localement.
EIAST a été créé en 2006 pour promouvoir la recherche de pointe et l’innovation technologique dans l’espace. Elle a pour but de positionner les Émirats arabes unis comme une plaque tournante pour le développement de la technologie spatiale à l’échelle internationale; d’optimiser le potentiel de programmes EIAST satellite, DubaiSat-1 et DubaiSat-2, à travers l’élargissement de leurs applications et de fournir un soutien aux décideurs dans tous les secteurs grâce à l’application de ses compétences spécialisées.
Quarante-cinq ingénieurs émiratis travaillent sur la construction de la KhalifaSat, qui, selon cheikh Mohammad, propulse la région arabe dans une nouvelle ère de l’industrie spatiale et de la concurrence dans les technologies spatiales. En lançant le projet prometteur, Shaikh Mohammed a déclaré: «KhalifaSat est un message à tous les Arabes, nos portes resteront ouvertes pour une coopération avec tous les pays arabes  pour développer la technologie et les techniques spatiales”.