Interview Bouchra Baibanou : première marocaine sur l’Everest

La Rando a eu la chance de s’entretenir et d’accueillir l’alpiniste Bouchra Baibanou au sein d’EXPLORE. Elle est devenue la première Marocaine et Nord-Africaine à arriver au sommet le plus haut du monde, le mont Everest. Un nouvel exploit pour cette maman de 47 ans qui a déjà réalisé plusieurs ascensions sur les plus hauts sommets de presque tous les continents. Focus sur cette femme pas comme les autres…

La Rando: En quelques mots, qui es-tu?
Bouchra: Je suis une femme marocaine, mariée, mère d’une fille, ingénieur d’Etat en télécommunication et fonctionnaire au Ministère de l’équipement et du transport. Je suis une passionnée des montagnes depuis mon plus jeune âge, par amour j’ai créé l’association Delta Evasion pour le développement de l’écotourisme au Maroc. Je suis une alpiniste et j’entame, depuis 2011, un projet qui s’intitule ‘les sept sommets’ ou ‘seven summits’. Jusqu’à présent j’ai gravi 6 des 7 sommets et il ne me reste que le Mont Vinson pour clôturer la liste. et ainsi, devenir la première marocaine et nord-africaine à réaliser ce grand challenge.

La Rando: D’où vient ta passion pour l’aventure ?
Bouchra: Quand j’étais jeune, je partais en colonie de vacances et c’est là que j’ai découvert la marche dans la nature, c’est-à-dire la randonnée. Donc j’ai beaucoup aimé et un jour j’ai entendu parler du Toubkal, donc j’ai voulu le faire, c’était en 1995. Depuis ce temps, j’ai commencé à gravir les sommets du Maroc et en 2011, je suis passée à l’international en escaladant le Kilimandjaro, le plus haut sommet d’Afrique.

La Rando: Quelle est l’expérience de ta vie que tu as préférée ?
Bouchra: L’Everest est le plus haut sommet de monde. Il est dans ma liste des sept sommets. Donc j’ai rêvé de gravir l’Everest depuis mon plus jeune âge. Au départ je disais que ce n’est pas pour moi, et que je ne pouvais pas le faire. Mais au fur et à mesure que j’ai commencé à gravir les sommets du monde : Mont Blanc, Elbrus, Aconcagua, Denali, Pyramide Carstensz ; j’ai décidé d’aller tenter ma chance avec l’Everest. Donc j’ai commencé à chercher les sponsors pour financer mon expédition. Enfin en 2017, j’ai réussi à avoir les sponsors et j’étais très heureuse de gravir l’Everest et être la première femme Marocaine été nord-africaine à être sur le toit du monde le 21 Mai 2017.

La Rando: Quels sont tes impressions ?
Bouchra: Quand j’étais sur le toit de monde, j’ai senti une liberté et une gratitude d’avoir réalisé mon rêve et de bénéficier d’une vue extraordinaire sur le plus haut sommet de la planète. C’est quelque chose d’impressionnant.

La Rando: Quels sont tes projets ?
Bouchra: Pour clôturer ma liste des sept sommets, je compte gravir, très prochainement, le mont Vinson, le plus haut sommet de l’Antarctique. Plus tard, si l’aventure m’appelle, j’aurai sûrement d’autres projets. Mais ce qui m’intéresse le plus est de partager mon expérience et d’inspirer les autres à réaliser leur rêve.

La Rando: A tous les membres de La Rando qui nous lisent et qui t’encouragent, quels conseils leur donnerais-tu pour réaliser leur rêve ?
Bouchra: Le conseil que je leur donnerai, c’est d’oser rêver et rêver grand. Rien n’est impossible, avec la volonté, la détermination, la persévérance et le courage. On peut réaliser nos rêves les plus fous, comme pour moi, gravir l’Everest. Mais allez-y progressivement. Avancez lentement mais sûrement.

Interview Bouchra Baibanou : première marocaine sur l’Everest
5 (100%) 1 vote