Forum sur la santé à Dubai

sante-dubaiLe premier forum sur la santé en Afrique et au Moyen-Orient a eu lieu ce jeudi 6 octobre 2016 à Dubaï. Ce forum qui a connu la présence de nombreux scientifiques et des acteurs de la société civile, avait pour thème « la réduction des risques pour des sociétés en meilleure santé ».
Le tabagisme, l’obésité et la consommation exagérée de sucre constituent de véritables problèmes de santé en ce 21ème siècle. Le monde compte actuellement 1,4 milliards de fumeurs, et 1,4 milliards de personnes obèses. Si des dispositions ne sont pas prises, environ 1 milliard de personnes vont perdre la vie, ont souligné quelques experts réunis lors de ce forum.
Conscients qu’aucun développement humain n’est possible sans une bonne santé, les scientifiques ont fait quelques recommandations allant dans le sens de la réduction de la nocivité pour le tabac, et de la consommation à dose modérée du sucre.
Malgré l’existence de produits innovants comme la cigarette électronique, force est de constater la faiblesse de la communication pour les faire connaître dans dans des zones comme l’Afrique. Ces nouvelles technologies permettent de réduire la nocivité du tabac. Un fumeur a 30 à 50% de chance de mourir d’une maladie liée au tabagisme. En 2014, 6 millions d’européens ont soit arrêté de fumer, soit utilisé la cigarette électronique. Même constat du côté des Etats-Unis et en Malaisie où la tendance sur l’utilisation de la cigarette électronique est à la hausse.
Fumer était réservé beaucoup plus aux hommes. Depuis quelques années, nombreuses sont les femmes qui se livrent à cette pratique. Une psychologue qui est également addictologue explique ce phénomène par cette envie pour de nombreuses femmes de paraître émancipées.
« L’être humain est fait pour être dépendant. La nicotine est addictogène. On fume par dépendance. Il faut donc donner une troisième voie qui permet de maintenir cette dépendance », préconise cette spécialiste en addictologie.
En 1998, l’Organisation Mondiale de la Santé a pris en compte l’addictologie comme étant une maladie du cerveau.
« On ne peut pas vivre sans plaisir. Mais lorsqu’on est addicte ce n’est plus du plaisir c’est de la dépendance. La dépendance émotionnelle est supérieure à celle physique. La nicotine étant légale, est susceptible d’être plus addictogène », nous renseigne un autre expert ayant pris part au forum de Dubaï.
S’agissant de l’obésité, les participants ont insisté sur la forte consommation du sucre. La réduction du poids permet de réduire les risques liés à beaucoup de maladies. Une étude a récemment montré qu’un enfant sur quatre va être obèse dès l’âge de 30 ans. Ce qui augmente le risque lié à plusieurs maladies
Sur la question liée à la consommation du sucre, les participants ont rappelé qu’il n’est pas nocif s’il est consommé à dose modérée (30g par jour).
Source: africaguinee.com