Faire le tour du monde à pied

Comment expliquer ce sentiment qui me hante depuis tant d’année. L’envie de partir, l’envie d’ailleurs, de voyager, de rencontrer, de partager…l’envie de vivre.Faisant de la résistance à cette envie qui bouillonnait en moi depuis toujours, c’est par la force des années, des rencontres, des lectures que la graine à germée.

“Il est normal d’avoir peur d’échanger contre un rêve tout ce qu’on a déjà réussi à obtenir.

Alors pourquoi dois-je écouter mon coeur?

Parce que tu n’arriveras jamais à le faire taire et même si tu feins de ne pas entendre ce qu’il te dit, il sera là dans ta poitrine et ne cessera de te répéter ce qu’il pense de la vie et du monde.” Paolo Coelho, L’Alchimiste. Cette phrase je la réécris ici car elle n’a cessé de raisonner dans ma tête depuis que je l’ai lu tellement je la comprenais et la trouvais juste. Mais de là à l’appliquer quant on est entré dans un système routinier pas si inconfortable que ça, et bien il y avait encore du chemin à faire.

La petite graine de départ je ne sais pas d’où elle vient, elle a toujours été là. Ce qui a permis de la faire germer; c’est la vie, les rencontres….

Un jour cette petite graine qui faisait sont bout de chemin tombe amoureuse, au hasard du net, d’un projet fou de tour du monde A PIEDS!!! Elle se mit alors à rêver.

Il faudra attendre encore deux ans pour que la jeune pousse sorte de terre et s’épanouisse ; la décision était prise, Pieds Libres allait voir le jour.

C’est en vouant une grande admiration à Killian et Thierry, deux français partis faire le tour du monde à pieds en mai 2008, et après avoir pensé que je ne serai pas capable de préparer un tel périple que finalement je me suis dit ; Et pourquoi pas moi?!

En juillet 2010, la décision était prise, l’excitation, la joie et le bonheur étaient au rendez-vous, le simple fait d’avoir lâché prise et  écouté mon coeur me procurait une jouissance euphorique indescriptible que j’avais envie de crier au monde entier. Mais comment faire comprendre un tel choix qui allait me mener sur les chemins du monde pendant 10 ans (temps nécessaire pour ce tour du monde). Comment expliquer cette envie qui m’habite depuis 30 ans alors qu’à moi même il m’avait fallu tout ce temps pour l’accepter, la comprendre et la suivre…

Comment répondre au gens qui demande ; Pourquoi?

Et bien il n’existe pas de réponse, les raisons sont plurielles et résultent de 30 ans de vie durant laquelle un état d’esprit et une philosophie se sont créés.