Connaissez-vous les savanturiers ? Moitiés aventuriers, moitié savants

Les enfants sont curieux de tout, ont envie de tout essayer, d’aller toujours plus loin, de ne rencontrer aucune limite, aucune barrière… Cette curiosité fait d’eux plus que des aventuriers, ce sont des “savanturiers”, moitiés aventuriers, et moitié savants.

Pour les accompagner le mieux possible sur ce chemin, François Taddei propose de les impliquer dans des projets d’éducation par la recherche, depuis la maternelle jusqu’au lycée, aussi bien en formation professionnelle que générale.

Son but ? Leur permettre d’apprendre en se questionnant, en expérimentant, en imitant, et en faisant par eux-mêmes. Bref, valoriser leur créativité, car à un moment où personne ne sait quels seront les métiers de demain, il est essentiel de les préparer à s’adapter à toutes les éventualités, aussi bien professionnelles que citoyennes.

François Taddei : Le questionnement c’est la base de la connaissance. Dans un monde où les savoirs d’hier sont accessibles en un clic, et seront dans les machines, la question c’est de savoir comment on prépare les enfants à faire des choses que les machines ne savent pas faire. Et typiquement, poser une bonne question, c’est quelque chose que les machines ne savent pas faire.

#fourmis #savanturier #questionnement scientifique #questionnement enfantin

Pour voir loin, il faut gravir des épaules de géant. Il faut pouvoir imiter des gens qui ont déjà acquis un tas de bonnes habitudes, ne pas partir de rien et réinventer la roue mais s’appuyer sur ce que d’autres ont pu faire avant soi. L’idée-même de société apprenante, c’est une société où quand quelqu’un a appris, quelqu’un d’autre va pouvoir apprendre plus facilement parce que les premiers ont documenté, partagé, leurs apprentissages, leurs explorations, leurs innovations.

Le numérique a cette capacité de pouvoir s’adapter à chacun. On peut proposer sur un thème général une déclinaison spécifique correspondant à une adaptation aux spécificités de chaque élève. Le numérique permet aussi de décloisonner la classe.

#motivation intrinsèque #manipulation #tâtonnement #critique constructive

Source: France Culture

Connaissez-vous les savanturiers ? Moitiés aventuriers, moitié savants
5 (100%) 1 vote