Chômage en Arabie Saoudite

chomage-arabie-saouditeL’Arabie Saoudite, jusqu’ici grande pourvoyeuse de fonds pour travailleurs immigrés peu qualifiés, ne sera bientôt plus la poule aux œufs d’or. Près de deux millions d’Indiens pourraient en faire les frais. Frappés par la politique dite du « Nitaqat », certains ont déjà été contraints de rentrer dans leur pays, où ils se retrouvent sans emploi. Adoptée il y a deux ans, la « Nitaqat Law » oblige les entreprises du Royaume à recruter entre 5 et 30% de leurs employés parmi les Saoudiens. Riyad espère ainsi faire baisser le taux de chômage élevé (à 12,2%, il touche surtout les jeunes) et éviter un mécontentement social potentiellement dangereux pour le régime. Effrayé à l’idée d’un « printemps arabe » en Arabie Saoudite, le roi Abdullah, âgé de 89 ans, avait promulgué dès 2011 cette loi restreignant l’immigration de travailleurs étrangers, pour la plupart clandestins. Il vient de décider de l’appliquer de manière drastique. Lire la suite sur Blog leFigaro