Le centre spatial des Emirats a sélectionné le Japon pour lancer sa sonde spatiale

planete rouge dubaiLe centre spatial émirati a sélectionné Mitsubishi Heavy Industries pour le lancement de sa sonde spatiale Al Amal vers la Planète rouge.

La compagnie japonaise Mitsubishi Heavy Industries a remporté l’appel d’offres pour le lancement vers Mars de la sonde spatiale Al Amal (“Espoir”) en 2020, qui sera le premier appareil des Emirats arabes unis à évoluer aux abords de la Planète rouge.

La société nippone a été choisie parmi dix participants à l’appel d’offres, rapporte le magazine The National. Le lancement sera effectué depuis un cosmodrome situé sur l’île de Tanegashima à l’aide d’une fusée porteuse H-IIA mise au point par le groupe Mitsubishi.

La sonde devrait parcourir environ 60 millions de kilomètres à une vitesse de 40.000 km/h et atteindre Mars pour le 50e anniversaire de la création des Emirats arabes unis, le 2 décembre 2021. Au cours de sa mission, l’appareil devra transmettre à la Terre près d’un téraoctet de données concernant l’atmosphère et le climat de la planète, qui seront utilisées par les spécialistes du monde entier.

En 2013, les Emirats ont annoncé l’ouverture d’une agence chargée de lancer un appareil spatial vers Mars. Les travaux de mise au point du Al Amal sont évalués à 5,44 milliards de dollars.

Depuis le début des années 1960, Mars a été atteint par les laboratoires spatiaux de l’URSS, des Etats-Unis et de l’Inde. A présent, la Planète rouge est étudiée par cinq sondes spatiales (dont deux appartiennent à l’UE et à l’Inde et es autres aux Etats-Unis) et deux rovers de la Nasa.

Source: sputniknews.com