Amélioration des relations entre les Emirats et l’Iran

iran amirats dubaiLe chef de la diplomatie iranienne s’est rendu mercredi aux Émirats arabes unis dans l’espoir d’améliorer les relations entre Téhéran et l’un des principaux alliés des Etats-Unis dans la région, après l’accord conclu avec les grandes puissances sur le nucléaire.

Situés face à l’Iran, de l’autre côté du Golfe arabo-persique, les Émirats hébergent des dizaines de milliers de travailleurs iraniens et pourraient être l’un des premiers pays à profiter d’un allègement des sanctions internationales visant la République islamique depuis 2011.

À Abou Dhabi, puis à Dubaï, dernières étapes d’une tournée régionale, le ministre iranien des Affaires étrangères s’est efforcé de rassurer ses voisins arabes sunnites sur les ambitions régionales de l’Iran chiite.

Mohammad Javad Zarif a invité le dirigeant émirati, Cheikh Khalifa bin Zayed al Nahayan, à se rendre en visite à Téhéran, un chemin déjà emprunté par son chef de la diplomatie quelques jours après l’accord sur le nucléaire, dont les Émirats ont été le premier pays du Golfe à saluer prudemment la signature.

Cheikh Abdallah bin Zayed y avait plaidé en faveur d’un “partenariat” avec l’Iran. Mohammad Javad Zarif lui a fait écho mercredi en souhaitant une “institutionnalisation” des relations entre la République islamique et les Émirats.

Les deux voisins se disputent la souveraineté sur trois îlots situés dans le détroit d’Ormuz, par lequel transitent 40% des exportations maritimes de pétrole brut dans le monde.

Les Émirats avaient rappelé leur ambassadeur à Téhéran l’an dernière après la visite sur un de ces îlots du président iranien de l’époque, Mahmoud Ahmadinejad, dont le successeur Hassan Rohani entend prendre le contre-pied.

Son ministre des Affaires étrangères s’était auparavant rendu au Koweït, à Oman et au Qatar dans le cadre de sa mini-tournée régionale.

Source: Zaman