Un nouveau chef pour la police de Dubaï

police-dubai-luxeUn nouveau chef de la police a été nommé samedi à Dubaï en remplacement du général Dahi Khalfane, qui s’était illustré par l’enquête sur l’assassinat imputé au Mossad d’un cadre palestinien en 2010, et plus récemment par sa campagne contre les Frères musulmans.
“Le vice-président et Premier ministre des Emirats, cheikh Mohammed ben Rached Al Maktoum, a nommé en sa capacité de souverain de Dubaï le général Khamis Mattar Al-Mazeina commandant général de la police”, a annoncé l’agence officielle WAM.
Le général Khalfan, à la tête de la police depuis 33 ans, avait été promu le 21 octobre vice-président de la police et de la sécurité à Dubaï, dont le chef suprême est le souverain de l’émirat.
Il avait connu une notoriété mondiale après avoir accusé le Mossad (le service de renseignement israélien) de l’assassinat dans la ville-émirat d’un cadre du Hamas, Mahmoud al-Mabhouh, dont le corps avait été retrouvé le 20 janvier.
M. Mabhouh, l’un des fondateurs de la branche armée du Hamas, était recherché par Israël.
Après l’assassinat, la police de Dubaï avait rendu publiques des images de vidéo surveillance montrant que 27 personnes avaient participé à l’opération.
L’enquête a montré que tous avaient utilisé de faux passeports britanniques, irlandais, français, australiens ou allemands.
Israël affirme que rien ne prouve l’implication du Mossad, mais des médias israéliens ont clairement laissé entendre qu’il était bien responsable de cet assassinat.
Après le déclenchement du Printemps arabe, le chef de la police a commencé à multiplier les déclarations incendiaires dans la presse et sur les réseaux sociaux contre les Frères musulmans, les accusant de chercher à renverser les monarchies du Golfe.
La fédération des Emirats arabes unis, l’un des pays les plus riches du monde, a été épargnée par la vague de contestation populaire qui a secoué le monde arabe, mais le gouvernement a durci sa répression, notamment contre les islamistes.

Source: AFP