Télécom entre le Bahrein et le Sénégal

Bahrein telephonieLe 14ème colloque mondial des régulateurs de télécommunications s’est tenu du 3 au 5 juin à Manama, la capitale du Bahreïn, Dans un communiqué publié en marge de cette rencontre, Mohamed Alamer, le président de l’Autorité de régulation du Royaume de Bahreïn, et Abou Abel Thiam, le président du collège de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) du Sénégal, ont annoncé l’intention des deux institutions de partager leur expérience dans la régulation télécom.

Lors de leur entretien privé, les deux hommes ont mis l’accent sur le cadre juridique et économique de la régulation du marché des télécommunications/Tic, et sur le dispositif institutionnel de la régulation dans un environnement fortement marqué par les progrès de la technologique. Une fois cette coopération entérinée, le régulateur télécom du Barhein pourra s’inspirer du modèle de régulation sénégalais pour mieux gérer son secteur national des télécom.

Avant le Barhein, ce sont les Emirats Arabes Unis qui ont ouvert le chapitre de la coopération entre régulateur télécom avec Sénégal. En effet, au terme de laConférence mondiale de développement des télécommunications (CMDT), organisée du 30 mars au 10 avril 2014 à Dubaï (EAU), l’Artp a signé une convention de partenariat avec son homologue des Emirati (Telecommunication Regulatory Autorithy). Ledit accord, signé par Abou Lô, l’ex-dg de l’Artp et Mohamad Nasser Al Ghanim, dg de la Telecommunication Regulatory Autorithy visait à définir, entre autres, la mise en place et exploitation d’un point d’échanges Internet, la régulation et mise en place de la portabilité des numéros, la régulation du mobile banking et de l’écosystème des Tic, ainsi que la gestion du spectre des fréquences face aux enjeux du numérique.

Source: Agence Ecofin