Des taxis hybrides à Dubai

En prévision de l’exposition universelle qui se tiendra dans sa capitale en 2020, l’Emirat de Dubaï veut faire croître la flotte de taxis. Ces véhicules qui devront, à l’horizon 2021, être pour moitié animés par une motorisation hybride essence-électrique. Une ambition qui fait les affaires du leader mondial Toyota Lexus.

Mutation du parc automobile

Les Emirats arabes unis se préparent à l’après-pétrole. En témoigne leur décision de cesser au 1er août 2015 les subventions à l’essence et au gasoil (lire notre article par ailleurs). Une décision qui a entraîné la flambée des prix à la pompe et a été motivée par le gouvernement pour inciter les habitants à emprunter davantage les transports en commun et à faire l’acquisition de véhicules électriques ou hybrides. Plus grande ville des Emirats, Dubaï a déjà installé une centaine de bornes de recharge publique sur son territoire et a, dès 2014, entrepris une expérimentation avec des Renault Twizy. Changement d’ère, les véhicules hybrides essence-électrique sont également concernés par cette petite révolution.

Taxis hybrides Dubaï

Lire la suite sur breezcar…

Noter cet article