Par La Rando

Les 10 futurs projets immobilier à Dubai

A Dubai, tout est toujours plus haut! Que ce soit les nombreux Grattes-ciel, villas de luxe et de centres de loisirs, dont une station de ski couverte, rien n’arrête les ambitions des promoteurs. Si Dubaï s’emballe autant, c’est d’abord parce qu’il a en ligne de mire l’exposition universelle, qu’il accueillera en 2020. Un événement sur lequel l’émirat compte beaucoup pour booster son activité touristique. Le ministère du tourisme table en effet sur une croissance annuelle de 7 à 9% du nombre de touristes, pour atteindre un objectif de 20 millions de visiteurs en 2020.

Nous vous proposons de découvrir les 10 projets fous que Dubai compte bien réaliser:

Par La Rando

Immobilier : tours jumelles à Dubai

dubai tour jumelle immobilierDubaï voit toujours plus haut, la ville a présenté son projet “The Lagoons” qui intègrera les tours jumelles les plus élevées de la planète, à en croire la municipalité.

Les Twin Towers de Dubaï vont “définir un nouvel horizon de la ville”, même si à ce jour aucun architecte n’a encore été annoncé pour réaliser ce projet pharaonique.

Ces tours à usage mixte s’intègreront au programme “The Lagoons”, qui se présente comme “une ville d’avenir” comprenant des tours résidentielles de 40 étages conçues par Emaar Properties et Dubai Holding. Ce concept s’intègrera à un projet plus large appelé “Dubai Creek Harbour”.

Sur près de 6 millions de mètres carrés, “The Lagoons” disposera de son propre système de transports intégrés, de zones à l’écosystème protégé et de parcs, mais aussi de luxueux appartements en front de mer, les “Dubai Creek Residences”.

“Dubai Creek Harbour” et “The Lagoons” seront aussi doté d’infrastructures culturelles, de centres de soins médicaux et de centres commerciaux.

La réservation d’appartements des résidences “Dubai Creek” débutera le 1er novembre prochain à Dubaï, Abu Dhabi, Londres et Moscou.

Aucune date de construction n’a cependant été annoncée pour les tours jumelles.

Par La Rando

Projets immobiliers ambitieux à Dubaï

dubai immobilierLe vice-président des Emirats Arabes Unis, le premier ministre et le souverain de Dubaï, le Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum ont donné le feu vert à un certain nombres de projets ambitieux à Dubaï.

Le Royal Atlantis Resort sera construit dans l’île de Palm Jumeirah pour un montant de 1,5 milliard de dollars. Cet hôtel abritera 800 chambres et suites et 250 appartements de luxe. Il accueillera en outre, des loisirs, des lieux de divertissement et des services haut de gamme.

En parallèle, lors d’une conférence, l’achèvement de la première phase de développement du front de mer de Dubaï – un projet à usage mixte de 2,1 milliards de dollars – a été annoncé pour fin 2016. Les trois premières phases du projet concernent une superficie de 820 000 m² et comprendra un parking pour 6 000 véhicules.

Un autre projet est en cours de réalisation. Le projet One Za’abeel, implanté entre le Dubaï World Trade Centre et le Za’abeel Park, comptera deux tours résidentielles et commerciales reliées par un pont suspendu. Ce projet de 680 M$ abritera 550 logements, deux hôtels et 130 chambres de luxe.

Enfin, la première phase du projet Warsan (680 M$), d’une superficie d’1 million de m², situé sur Aweer Road, doit débuter pour s’achever dans les trois ans. Le projet prévoit la construction de 2100 logements étudiants, et d’une école pouvant accueillir 3 000 étudiants.

Source : constructionweekonline.com et constructioncayola.com
Par La Rando

Les mégaprojets à Dubaï

dubai-economieLes développeurs de Dubaï entament plusieurs projets d’envergure en vue de les compléter et livrer beaucoup avant 2020.
« L’Expo 2020 de Dubaï est une étape importante et se traduira certainement par une croissance exponentielle à travers un large éventail de secteurs, à savoir l’hospitalité, le tourisme, le commerce, le transport maritime et la logistique ainsi que l’immobilier, » affirme Khalid Bin Kalban, directeur général, Dubai Investments.
“Cet optimisme global se traduira par des investissements à long terme et une croissance dans tous les secteurs à Dubaï. Nous nous attendons à une accélération de certains projets immobiliers emblématiques car il y aura une poussée de la demande globale des investisseurs locaux et internationaux.’’
Même avant de remporter l’enchère de l’Expo 2020, Dubaï a commencé à jeter les bases de plusieurs mégaprojets, dont la valeur totale était estimée la semaine dernière par MEED Projects à environ 30 milliards de dollars en 2013 et 35 milliards en 2014.
“Nous nous attendons à une augmentation considérable de ce montant au cours des prochaines années, le marché tirant pleinement parti de l’offre réussie de Dubaï,’’ déclare Julian Herbert, Directeur de MEED Projects.
Ces méga développements vont façonner le nouveau paysage et l’horizon de Dubaï et concernent en premier lieu la Mohammad Bin Rashid Ville, annoncée en novembre 2012 et composée de quatre éléments clés concentrés sur le tourisme familial, la vente au détail, les arts et l’esprit d’entreprise. Le premier volet est axé sur le tourisme familial et comprendra un parc équipé pour recevoir 35 millions de visiteurs et un centre familial de loisirs et de divertissement mis en place en collaboration avec les studios Universal. Le deuxième volet se concentre sur la vente au détail et mettra en vedette le plus grand centre commercial dans le monde, “Mall of the World’’. Le troisième volet comprendra la plus grande zone de galeries d’arts dans la région Mena et le quatrième volet verra le développement d’un espace unique qui fournira un environnement intégré pour l’entrepreneuriat et l’innovation.
Le projet de Dh6 milliards Bluewaters est configuré pour être un des plus grands sites touristiques dans le monde et mettra en vedette des zones commerciales, résidentielles, de l’hôtellerie et de divertissement avec Dubai Eye, la plus grande roue du monde.
Le Canal de Dubaï, un investissement de Dh7,34 milliards, reliera la baie affaires avec le Golfe en passant par le cœur de Dubaï.
Meraas Holding développe une destination de Dh10 milliards qui vise à offrir un ensemble de loisirs pour les résidents et les touristes. Situé à Jebel Ali, le projet mettra en vedette cinq parcs à thème distincts basés sur des films, des animaux et des personnages amusants qui feront appel à tous les groupes démographiques. Dubaï Aventure Studios, la première phase des plans de développement annoncés par Meraas en décembre 2011, consolidera la nouvelle destination et devrait être achevé d’ici 2014.
Nakheel entame d’autre part le projet de Deira sur quatre îles existantes de Palm Deira. Le projet, qui couvre 1600 hectares, sera une destination de bord de mer, en ajoutant plus de 40 kilomètres, dont 21 kilomètres de front de mer, à la côte de Doubaï. Le coût du projet n’a pas été divulgué.
Dubai Holding et Emaar Properties développeront conjointement les Lagoons, une ville de bord de mer dans le cadre de Mohammed Bin Rashid Ville. Le développement sera de trois fois la taille du centre-ville de Dubaï et couvrira une superficie de six millions de mètres carrés (plus de 1 482 hectares), avec Dubaï Twin Towers, un développement à usage mixte prévu pour rejoindre le rang de la plupart des gratte-ciel prestigieux au monde, un quartier central des affaires, une zone d’entreprise, des équipements culturels, des résidences, des hôtels de luxe à prix abordable, des établissements d’enseignement, des centres de soins de santé, un secteur riverain du centre commercial et un large éventail de choix de loisirs. Finalement, le Taj Arabia, une réplique du Taj Mahal en Inde, sera un hôtel de 350 chambres et appartements dans le cadre du développement des jardins de Mughal développés par Link Global Group à Dubailand. – Emirates 24/7 WAM