Par La Rando

Les réserves d’or de l’Algérie

orL’Algérie occupe le 25e rang mondial et 3e des pays arabes par ses réserves d’or estimées à fin 2015 à 173.6 tonnes après l’Arabie Saoudite (322.9 tonnes) et le Liban (286.8 tonnes), selon le classement des réserves officielles d’or détenues par les États dévoilé dans le dernier rapport du Conseil mondial de l’or (CMO) publié vendredi.

En Afrique, l’Algérie arrive en première place devant l’Afrique du Sud (29e), la Libye (31e), le Maroc (59e) et la Tunisie (77e).

Comparativement au classement 2015, l’Algérie, détentrice de 4,1 % des réserves mondiales d’or, occupe le même rang mondial parmi les 100 pays concernés par rapport.

En haut de ce tableau arrivent les États-Unis à la tête du classement avec à son actif 8.133,5 tonnes suivis de l’Allemagne avec 3.384,2 tonnes.

Alors que le Fonds Monétaire International (FMI) avec 2.814 tonnes de réserves arrive à la 3e place suivi de l’Italie(2.451,8 tonnes) et la France (2.435,6 tonnes). Il est à noter, enfin, que les réserves totales des 100 pays sont estimés à 32.813 tonnes

Source: Algerie1.com

Par La Rando

Maroc: Managem investit dans l’or

Le groupe veut diminuer sa dépendance aux métaux de base. Pour ce faire, il investit dans sa mine d’argent d’Imiter et multiplie les projets hors du royaume, notamment dans l’or. Filiale de la Société nationale d’investissement (SNI, holding royal), Managem a été doublement pénalisé en 2012. Par les tensions sociales dans la mine d’Imiter, dans le sud-est du pays (lire encadré) ; et, surtout, par la chute des cours des métaux de base et du cobalt (- 18 % en 2012), un segment d’activité qui représente 80 % du chiffre d’affaires de Managem, contre 20 % pour les métaux précieux. Ces éléments ont pesé dans la baisse du résultat net part du groupe, qui a reculé de 14 % au premier semestre 2012 (23,4 millions d’euros). Pour rappel, en 2011, la société avait dégagé un chiffre d’affaires de 270 millions d’euros.

Les programmes d’investissement visant à accroître la part de l’or et de l’argent dans son chiffre d’affaires permettraient à l’entreprise cotée à Casablanca de bénéficier de relais de croissance et de réduire son exposition à la conjoncture mondiale. La société dirigée par Abdelaziz Abarro a plusieurs projets en cours. Au Maroc, la production de la mine d’Imiter devrait passer à 300 tonnes d’argent par an fin 2013, contre une capacité actuelle de 200 tonnes. Mais c’est surtout à l’extérieur des frontières marocaines que Managem envisage son expansion, le royaume ne disposant pas de réserves d’or.