Par La Rando

Pourquoi les prix du pétrole chutent ?

Les cours du baril ont chuté sous le seuil symbolique des 60 dollars. L’économie russe s’effondre, l’Iran s’étrangle. Comment en est-on arrivé là? Explications.
Que vaut le baril aujourd’hui?

Les cours des deux barils de référence, le Brent à Londres et le WTI à New York, ont enfoncé à la baisse le seuil symbolique des 60 dollars. Ce mercredi matin, dans les échanges asiatiques, le WTI perdait encore 1,16 dollar par rapport à la veille, à 54,77 dollars. Au même moment, le Brent cédait 82 cents, à 59,19 dollars. Le pétrole n’avait plus navigué à ces niveaux depuis 2009. Cette année-là, le WTI valait environ 35 dollars le baril et le Brent s’échangeait à 45 dollars. En 2014, la chute des prix du pétrole a été vertigineuse et surtout rapide: depuis mi-juin, elle atteint presque 50%. Lire la suite “Pourquoi les prix du pétrole chutent ?”

Par La Rando

La compagnie nationale pétrolière d’Abou Dhabi (ADNOC)

petrole-emirats-arabes-unisABOU DHABI – La compagnie nationale pétrolière d’Abou Dhabi (ADNOC) va reprendre le contrôle des champs pétroliers de l’émirat à l’expiration vendredi d’une concession de 75 ans à cinq groupes pétroliers, dont le français Total, a-t-elle annoncé. Les cinq compagnies internationales –Shell, BP, Total, ExxonMobil et Partex– ont signé mercredi à Abou Dhabi un accord marquant l’expiration de la concession avec les responsables pétroliers émiratis, selon un communiqué de l’Abou Dhabi National Oil Company (ADNOC) parvenu jeudi à l’AFP. A partir de vendredi, l’Adco, pour l’instant partagée entre la compagnie pétrolière nationale ADNOC (60%) et les cinq compagnies internationales (40%, dont 9,5% pour Total), continuera à exploiter les champs d’Abou Dhabi sans les partenaires internationaux, a indiqué le communiqué.

Les opérations se poursuivront sans incidence sur la production de brut, et ce jusqu’à la conclusion d’un accord avec de nouveaux partenaires (…) après l’évaluation des offres récemment reçues, indique jeudi le quotidien officiel d’Abou Dhabi, Al-Ittihad.

Outre les cinq compagnies, des groupes pétroliers asiatiques seraient intéressés, selon des sources au sien de l’industrie du pétrole. Lire la suite sur romandie.com…

Par La Rando

Pétrole à Abu dhabi aux Emirats

petrole-emirats-arabes-unisDUBAI (Dow Jones)–Abu Dhabi National Oil, ou Adnoc, a invité plusieurs groupes internationaux, en plus de ses partenaires existants, à faire des offres pour le renouvellement d’une licence portant sur certains des plus importants gisements pétroliers onshore de l’émirat, selon deux sources proches du dossier.
Les groupes américains Chevron (CVX) et Occidental Petroleum (OXY), China National Petroleum, ou CNPC, le japonais Inpex (1605.TO), Korea National Oil, ou KNOC, le norvégien Statoil (STO) et le russe Rosneft (ROSN.RS) figurent parmi les nouveaux groupes invités, selon ces mêmes sources.
Lire la suite…