Par La Rando

Dissolution du principal mouvement d'opposition chiite à Bahreïn

oman justiceLa dissolution d’Al-Wefaq, le principal mouvement de l’opposition chiite à Bahreïn, a été confirmée en appel jeudi 22 septembre, a annoncé une source judiciaire à Manama.
La décision de dissoudre le groupe Al-Wefaq, accusé  par le gouvernement de fomenter des troubles dans le pays, avait été prononcée en première instance le 17 juillet, un mois après la suspension de ses activités sur ordre de la justice. Lire la suite “Dissolution du principal mouvement d'opposition chiite à Bahreïn”

Par La Rando

Bahreïn, un modèle de dialogue entre les religions

bahrein-drapeauAlors que le dialogue des cultures semble à bien des égards à l’arrêt, l’initiative prise récemment par le royaume du Bahreïn mérite d’être signalée. Du 5 au 7 mai dernier, le pays a en effet reçu plus de 100 représentants des religions pour une conférence internationale intitulée « Toutes les civilisations au service de l’Humanité ».

À l’initiative du roi Hamed Ben Issa Al Khalifa, plus de 100 religieux de haut rang, issus des mondes musulman, chrétien, hindou et juif, chercheurs et personnalités politiques – dont le frère du roi de Jordanie ou le prince Turki Al-Faisal d’Arabie saoudite – ont pu échanger afin de souligner ce qui rapproche les croyants à travers le monde et comment leur foi devrait les amener à agir pour la paix. La diversité ne doit pas être une source de craintes mais, bien au contraire, d’espoirs, comme l’a souligné Aram Ier, le catholicos des Arméniens de Cilicie (Liban).

L’événement a constitué une première à Bahreïn, qui a connu il y a plusieurs mois des troubles intercommunautaires entre musulmans chiites et sunnites, mais qui reste un lieu où la tolérance religieuse n’est pas un mythe. Le royaume abrite en effet de nombreuses églises, des temples hindous et même une synagogue, sans nécessiter de protection particulière.

Lire la suite sur lemondedesreligions.fr

Par La Rando

Manifestation au Bahreïn pour libérer des prisonniers

bahrein-anonymousDes centaines de chiites ont manifesté vendredi en se heurtant à la police dans des villages proches de Manama pour demander la libération de prisonniers, ont rapporté des témoins.
Aux cris de “libérer les prisonniers”, ces manifestants, dont des femmes, se sont rassemblés par centaines en déployant des portraits d’opposants chiites emprisonnés.
Les manifestations, à l’appel du Collectif du 14 février, regroupant des militants chiites radicaux, ont dégénéré en heurts avec les policiers dans certains villages, selon les mêmes témoins. Lire la suite sur Lorientlejour