Par La Rando

Dubaï : le quartier Al-Fahidi

Al-Fahidi dubai emiratsAvant la démesure, les gratte-ciel, les îles artificielles, les centres commerciaux et l’air conditionné, il n’y avait ici que des Bédouins et des pêcheurs, installés au bord du Creek, le canal creusé naturellement par la mer. C’est ici qu’est née Dubaï, au XIXsiècle, ici que des chameliers fondèrent la dynastie Al-Maktoum. De cette période subsistent encore des édifices, parfaitement restaurés dans le quartier d’Al-Fahidi. Des maisons et des tours à vent construites par les marchands persans vendeurs de perles et d’étoffes.

Un bémol toutefois : plus aucune de ces maisons n’est habitée, ayant toutes été transformées en bâtiments culturels, comme cette presque incongrue « Maison de la philatélie », le siège de l’association des journalistes ou cet autre atelier consacré à la calligraphie arabe appliquée jusque dans la réalisation de superbes panneaux de stucs.

C’est au détour de l’une de ces rues qui constituent un labyrinthe géant que l’on trouve le XVA, Gallery Art Hotel and Cafe. Un bel endroit, surprenant, où l’on peut à la fois déjeuner, mais aussi dormir. Cet endroit atypique dispose de 13 chambres, à des prix abordables et surtout très différentes de celles généralement proposées par les autres hôtels de la région.

quartier historique dubai

Souks pittoresques

Le concept boutique hôtel-galerie d’art est on ne peut plus séduisant. Des expositions et installations emplissent les trois cours intérieures autour desquelles est articulé l’édifice. A quelques pas de là, il ne faut pas rater la très belle Majlis Gallery, qui fête cette année ses 25 ans. De grandes salles d’exposition remplies d’œuvres contemporaines entourent un beau patio intérieur.

Au sortir de la galerie, en profiter pour prendre les transports publics, un bateau-bus qui pour un dirham permet de traverser le Creek et, ainsi, se rendre dans les pittoresques souks de Deira. Là, les épices ont pignon sur rue, festival de couleurs et d’odeurs… Un peu plus haut se trouve le très attendu souk de l’or. Des vitrines entières de bracelets, bagues, colliers et boucles d’oreilles plus jaunes les unes que les autres. Quelques vendeurs à la sauvette de montres de luxe contrefaites vous ramènent à la réalité : nous ne sommes, finalement, que des touristes…

François Bostnavaron, Journaliste au Monde