Sahara: émission radio sur le désert

Hommes bleus et chameaux, aventures et découvertes: dans “Concordance des temps”, l’historien et diplomate Michel Pierre nous conte le Sahara, cet univers entre réel et rêve.

Dans l’approbation que l’opinion publique a largement apportée, si l’on en croit les sondages, à notre récente intervention militaire au Mali, à l’opération dite « Serval », de combien a pu peser une ancienne fascination pour le Sahara, pour sa noblesse, pour ses mystères et pour ses pièges, voilà qui est assez difficile à mesurer. Certes, mais on ne peut certainement pas faire l’économie de ce facteur de psychologie collective tissé de mémoire longue.

Il y circule des caravanes de Touaregs, ces hommes bleus, avançant au rythme serein de leurs chameaux. Il y passe la légende de René Caillé allant seul découvrir les mystères de Tombouctou.

Il y surgit le fantôme de Charles de Foucault, le missionnaire bienheureux de Tamanrasset qui y fut assassiné, ou bien celui d’Ernest Psichari, le petit fil de Renan, que De Gaulle salua un jour comme un « admirable semeur » et qui alla chercher dans le désert « ce carrefour sacré, je le cite, d’où l’on sort condamné ou sauvé. » Il y perdure la trace ensanglantée du colonel Flatters, massacré en 1880 avec ses troupes dans le cours d’une reconnaissance destinée à dessiner l’itinéraire, peut-être sacrilège, d’un chemin de fer transsaharien.

Sans compter Le crabe aux pinces d’or où Tintin et le capitaine Hadock sont sauvés par des méharées, sans compter aussi le légionnaire d’Edith Piaf qui sentait si bon le sable chaud… Ainsi s’organisait dans les têtes et dans les cœurs, les composantes multiformes d’une mythologie. Nous allons nous y aventurer ce matin en compagnie de Michel Pierre , historien et diplomate, dont le livre Sahara, le grand récit constitue la meilleure introduction possible vers cet univers réel ou rêvé. Jean-Noël Jeanneney